A lire : Au plus près et Romeo cherche Romeo

Adapté d’un roman de Monica Steinholm, « Au plus près » aborde le sujet encore brûlant de l’homosexualité avec une rare élégance. Rondouillard et un peu timide, Jens vient de comprendre ! C’est sûr, c’est comme ça ! Il est amoureux de son ami d’enfance, Niklas qui n’a d’yeux que pour sa petite amie. Le jeune homme de 17 ans, décide d’en parler à ses parents, une décision qui le plonge dans une grande incertitude. Pour prendre du recul, il décide de couper les ponts et de partir à Finnsnes, chez son oncle ouvertement gay et décomplexé. Il y rencontre Edor, un jeune homme impulsif et un peu sauvage qui plait plutôt aux filles et notamment à sa copine, Beate. Tout semble les opposer, et pourtant ? En passant de plus en plus de temps ensemble, ils se rendent compte que la présence de l’autre leur procure un certain équilibre. Serait-ce de l’amour ? Tout en subtilité, Anneli Furmark nous replonge en pleine adolescence, avec ses doutes et ses peurs. Au delà de l’homosexualité, « Au plus près » est un beau roman graphique sur la découverte de soi !
Au plus près
Scénario et dessin : Anneli Furmark
D’après un roman de Monica Steinholm
Pages : 224 – Prix : 22€
Editeur : Çà et là

Romeo cherche Romeo
La vie de James n’est plus du tout gay-friendly à Londres. Il gâche son talent à écrire dans un journal à ragots, et tourne en rond dans son studio depuis qu’il s’est séparé d’Adam. Pour lui éviter de se laisser couler, sa meilleure amie le propulse d’un grand clic sur les sites de rencontres, et voilà James lancé dans des blind dates plus ou moins réussis, qu’il raconte sur son blog avec humour et romantisme, sous le mystérieux pseudo «Romeo». Et ce qui était destiné à tromper l’ennui lui apporte soudain la célébrité : sur la Toile, on ne parle plus que de Romeo! Qui est‑il? Comment le démasquer? Ravi mais dépassé, James perd carrément le contrôle quand son prince charmant 2.0 se présente enfin, sous les traits d’une star du sport qui ne peut se permettre de sortir du placard…
Une comédie gay d’aujourd’hui, qui parle d’amour, de romantisme et de sexe à l’ère des sites de rencontres et des réseaux sociaux. Subtilement drôle comme les Anglais savent l’être, acérée et pourtant tendre, sincère et pleine d’émotion!
Nombre de pages de l’édition imprimée : 320 pages
Editeur : J’ai Lu (7 novembre 2018)

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.