Maurice : vers la fin de la loi criminalisant la sodomie ?

L’article 250 du Code pénal hérité des Britanniques quant à la criminalisation de la sodomie sera revu. C’est qu’avance en tout cas Maneesh Gobin, Attorney General, ministre de la Justice et des Réformes, à l’issue d’un forum-débat organisé par la Commission des droits humains et l’Union européenne sur les droits de la communauté LGBT ce jeudi 13 décembre.
«Nous devons changer notre regard envers eux, ils sont des humains avant tout», a déclaré Maneesh Gobin en parlant des membres de la communauté LGBT. Il ne précise pas cependant si la loi sera modifiée.
Il fait juste mention de la récente décision de la Cour suprême indienne qui a dépénalisé l’homosexualité, disant être intéressé de savoir ce que décidera l’instance locale si jamais un cas similaire est soumis devant elle tout en reconnaissant que la législation mauricienne est «archaïque».
L’homosexualité est légale depuis toujours à Maurice. De plus, le pays a signé la déclaration sur l’Orientation sexuelle et identité de genre aux Nations unies en 2011, appelant à la protection des personnes LGBT.
Néanmoins, la sodomie, qu’elle soit pratiquée dans des rapports hétérosexuels ou homosexuels est interdite. En effet, la section 250 du Code Pénal de 1838 dispose : « Toute personne coupable du crime de sodomie […] pourra être soumise à une servitude pénale ne dépassant pas 5 ans ».

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.