Nouvelle-Zélande: polémique après l’interdiction de policiers en uniformes à la gay pride

En début de semaine, les organisateurs de la plus grande gay pride néo-zélandaise ont annoncé qu’ils ne voulaient pas de policiers en uniforme participant au défilé., provoquant la fuite de sponsors et de participants.
Des policiers en uniforme défilent depuis des années à la gay pride mais les organisateurs de la manifestation prévue en février à Auckland ont dit qu’ils ne seraient pas les bienvenus, certains membres de la communauté gay ne se sentant pas en sécurité en leur présence.
La décision annoncée cette semaine provoque débats et polémiques. Des membres de l’armée ont annoncé leur boycottage par solidarité avec les policiers.
La communauté gay se retrouve déchirée, le Rainbow New Zealand Charitable Trust dénonçant cette décision. « Il semblerait qu’elle soit l’oeuvre d’une petite minorité vociférante au sein de la communauté, et elle est contraire aux souhaits de la grande majorité de la communauté arc-en-ciel », a dit ce fonds dans un communiqué.
« C’est tout simplement la bonne chose à faire, être aux côtés des policiers dans ce cas, comme nous le ferions pour n’importe quel groupe exclu, nous militons pour l’inclusion de tous », déclare Vodafone New Zealand dans un communiqué.
La Nouvelle-Zélande a légalisé le mariage gay en 2013. En avril, le Parlement a adopté une loi permettant d’effacer des casiers les condamnations anciennes pour relations homosexuelles.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.