Liban: une campagne pour combattre les préjugés liés à l’homosexualité

La LebMASH ( Lebanese Medical Association for Sexual Health ou Société médicale libanaise pour la santé sexuelle) lance « Hinad » (Homosexuality is not a disease ou l’homosexualité n’est pas une maladie) pour combattre les préjugés et autres idées préconçues, qui continuent d’entourer fortement l’homosexualité au Liban
Cette campagne, organisée avec le soutien du Fonds Agnes Varis Trust, vise à lutter contre les stéréotypes qui entourent l’homosexualité et à sensibiliser aux conditions relatives à la santé sexuelle des homosexuels.
Elle a été lancée hier lors d’une conférence de presse avec la participation de l’Association libanaise de psychiatrie (ALP), la Société libanaise de psychologie (SLP) et Seeds for Legal Initiatives.
Selon une étude menée en 2015 au Liban, « près de 72 % des Libanais estiment que l’homosexualité est une maladie mentale » et « 79 % d’entre eux pensent que les homosexuels doivent suivre un traitement psychologique ou hormonal » .
Pour le Dr Chadi Ibrahim, psychiatre, sexologue et président de LebMASH « même dans le milieu médical, certains médecins croient fermement que l’homosexualité est une maladie »,
« Or elle ne l’est pas, affirme-t-il. Par conséquent, les tentatives de changer l’orientation sexuelle des homosexuels sont inutiles, voire nocives. Les études effectuées à ce sujet ont montré que les homosexuels qui subissent de tels traitements ont huit fois plus de risques de tenter de se suicider. Ils ont aussi de plus grands risques de sombrer dans une dépression ou de recourir aux drogues. Aujourd’hui, nous cherchons à dénoncer ces pratiques qui ne reposent sur aucune preuve scientifique. »
La campagne aurait dû comporter en plus des conférences, des articles de presse et des interviews dans les médias, « une campagne publicitaire notamment sur les panneaux, mais elle a fait l’objet d’une censure », déplore le Dr Ibrahim.
Au Liban, l’article 534 du code pénal stipule que toute relation sexuelle contre nature doit être sanctionnée, mais lors de cinq jugements rendus entre 2009 et 2017 , des personnes homosexuelles ont été acquittées.

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.