Rouen: Les deux agresseurs homophobes écroués

Deux hommes de 27 et 30 ans arrêtés dans le cadre de l’enquête sur la violente agression à caractère homophobe à Rouen, ont été mis en examen et placés en détention provisoire, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Rouen.
Ils sont poursuivis pour séquestration et extorsion en raison de l’orientation sexuelle de la victime, a indiqué Pascal Prache, procureur de la République de Rouen, à un correspondant de l’AFP.
« Lors de leur garde à vue, les deux hommes ont reconnu être les auteurs de l’agression sans en reconnaître le caractère homophobe », a précisé une source policière.
« Les enquêteurs sont remontés jusqu’à eux grâce à la plaque d’immatriculation du véhicule utilisé le jour de l’agression ainsi que grâce à l’exploitation des caméras des banques où le trio s’est arrêté », a précisé une source policière.
Selon une source proche de l’enquête, la victime présumée a expliqué avoir été « frappée à de très nombreuses reprises, avec de nombreuses insultes homophobes » après être « montée volontairement dans une voiture à la sortie d’une boîte de nuit rouennaise ».
Selon le récit de la victime présumée aux enquêteurs, les agresseurs sont parvenus à lui dérober 800 euros. Le jeune homme a ensuite réussi à prendre la fuite en profitant du sas de sortie d’une banque où il était entré pour aller retirer de l’argent au guichet sur demande de ses agresseurs.

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.