Arthur Cahn reçoit le prix du roman Gay 2018

Le prix du Roman gay a récompensé un premier roman paru durant la rentrée littéraire hivernale. Le palmarès a distingué 10 auteurs.
Initié en 2013 par les éditions du Frigo, donné deux ans auparavant, le prix du Roman gay récompense les romans de langue française appartenant à une littérature d’inspiration homosexuelle masculine. Le prix est ouvert aux romans francophones comme aux auteurs autoédités.
Le palmarès a été dévoilé le 12 octobre au Centre LGBT de Paris.
Le prix du Roman gay a distingué Les vacances du petit Renard d’Arthur Cahn, paru aux éditions du Seuil en janvier. Ce premier roman, qui était en lice pour le prix Orange du livre, raconte l’histoire d’un adolescent, Paul Renard, qui arrive avec ses parents dans la maison familiale où il doit passer l’été après une année éprouvante. Il y retrouve Béné, la sœur de sa mère, et fait la connaissance de son meilleur ami, Hervé, 45 ans. Dès la première poignée de main, l’adolescent est troublé par cet homme. Dans son avant-critique parue dans Livres Hebdo le 10 novembre dernier, Jean-Claude Perrier louait cette exploration virtuose des premiers émois d’un adolescent gay d’aujourd’hui.
Les années précédentes, le prix du roman gay avait été décerné à Didier Malhaire (Vingt trois zéro cinq, éditions du Chameau), Daniel Arsand (Je suis en vie et tu ne m’entends pas, Actes Sud), Ayerdhal (Rainbow warriors, Au Diable vauvert), Olivier Charneux (Tant que je serai en vie, Grasset), et Sébastien Marnier (Mimi, Fayard).
Le jury a donné une mention spéciale à L’île du lundi de Philippe Collas et Eric Villedary (French Pulp), autour du regroupement d’homosexuels italiens sous Mussolini, et deux coups de cœur à Loin de Douala de Max Lobe (Zoé) et Mon père, ma mère et Sheila d’Eric Romand (Stock).
Le prix du roman historique est revenu à Tigrane l’Arménien d’Olivier Delorme, édité en 2017 à La Différence puis en poche chez H&O en juin dernier. Le prix Découverte du roman gay a récompensé Nos années parallèles de Stéphane Corbin (LamaO).
Le prix de la Romance gay s’est partagé entre Cœur de cible de Thomas Andrew (Juno) et Journal d’une robe noire de H.V. Gavriel (Milady). Quant au prix du Roman court gay, il a distingué Un tour du monde pour le refuge, ouvrage collectif publié par les éditions Textes gais. La maison a également reçu le prix d’honneur pour l’ensemble de l’œuvre de NM Mass, auteure de romances comme La Blackbird et Hot Mustang.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.