Archives mensuelles : octobre 2018

« non à la haine ». Samedi, à 14h, un rassemblement est prévu suite à la violente agression homophobe survenue à Rouen

Samedi, à 14h, un rassemblement est prévu sur le Pont Corneille suite à la violente agression homophobe survenue dans la nuit du 24 au 25 octobre à Rouen, à l’initiative de l’interLGBT.
Une chaîne humaine sera organisée au départ du Pont Corneille, sur les deux rives et jusqu’au pont Boieldieu. « Nous voulons réveiller les consciences, affirme Frédéric Lefèvre-Hautemer, co-délégué de SOS Homophobie Normandie. »
Récemment, les agressions homophobes ont souvent visé des couples qui se tenaient par la main. La chaîne solidaire est une façon de répondre à ces actes LGBTphobes. De dire : ‘on ne peut pas laisser passer ça’
Cette manifestation est à l’initiative de l’inter LGBT, un collectif d’associations de lutte pour les droits LGBT et contre l’homophobie (Gay’t Normande, Enipse Prévention Santé, SOS Homophobie délégation Normandie, Groupe d’Entraide Transgenre & Intersexe Normandie et Centre LGBTI de Normandie). Benjamin Duval, représentant de l’association Gay’t Normande et Aline Cottineau, co-déléguée de SOS Homophobie délégation Normandie s’exprimeront.
Les organisateurs espèrent réunir au moins 5 000 personnes. Côté politiques, le député LREM de Seine-Maritime Damien Adam a d’ores et déjà annoncé qu’il serait présent, tout comme la ville du Havre et Hélène Klein, adjointe au Maire de Rouen en charge de la lutte contre les discriminations.
Ce rassemblement fait suite à la très violente agression homophobe dont a été victime un trentenaire, à Rouen, dans la nuit du 24 au 25 octobre.

Poster un commentaire

Classé dans info

France: le gouvernement s’attaque aux violences homophobes

Trois membres du gouvernement ont pris part à une réunion organisée dans les locaux de l’association SOS homophobie, mardi 30 octobre, à la suite de la vague d’agressions homophobes que la France connaît depuis plusieurs mois.
Avec ce déplacement, le gouvernement entendait démontrer sa mobilisation.
Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, Nicole Belloubet, ministre de la Justice et Marlène Schiappa, secrétaire d’État en charge de la lutte contre les discriminations ont promis une réponse interministérielle de l’Etat dans les domaines de la sécurité et la justice.
La garde des Sceaux Nicole Belloubet a notamment mis en avant la possibilité de porter plainte en ligne, et suggéré d’améliorer la formation des magistrats.
Un projet de circulaire aux parquets pour attirer leur attention sur la politique pénale de lutte contre les discriminations, a aussi été évoqué.
Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a lui aussi promis de travailler sur la formation des gendarmes et des policiers.
Le ministre a évoqué une augmentation « de plus 15 % des violences physiques et sexuelles à caractère homophobe ou transphobe » avec « 262 faits constatés » depuis le début de l’année 2018 par rapport à la même période en 2017.
Il a annoncé « le doublement des effectifs de la cellule ‘haine discrimination’ de la plateforme Pharos » qui veille sur les réseaux sociaux et a insisté sur la mise en place d’un « référent LGBT » dans les commissariats et groupements de gendarmerie.
« Nous sommes particulièrement vigilants sur cette question de l’homophobie dans le cadre des débats de l’extension de la PMA à toutes les femmes », a indiqué l’entourage de Marlène Schiappa.
La feuille de route du gouvernement devrait être au point d’ici la fin de l’année, selon Christophe Castaner.
Les associations n’ont pas caché leur impatience et certaines redoutent que les mesures annoncées ne consituent qu’une parade de « communication » sans effets réellement concrets.

Poster un commentaire

Classé dans info

30 eme Festival International du Film lesbien et féministe de Paris

Le Festival international du film lesbien et féministe de Paris se tiendra du 31 octobre au 4 novembre 2018.
Quatre jours de fictions et de documentaires, de longs et de courts-métrages, de performances, d’ateliers et de débats, en non-mixité.
Un festival féministe et lesbien, pensé par et pour les femmes, dont le but est de promouvoir des films qui n’ont pas été diffusés en salle, réalisés par des femmes et mettant en avant des personnages lesbiens ou des sujets féministes.
Le festival, qui fêtera sa trentième édition cette année, est porté par une soixantaine de bénévoles

Poster un commentaire

Classé dans Art culture litterature

Chine : des militants LGBT réclament la légalisation du mariage homosexuel

L’Assemblée populaire de Chine (ANP) organise des consultations publiques sur les modifications du Code civil jusqu’au 3 novembre.
L’activiste Sun Wenlin a encouragé les gens à proposer de reconnaître les unions de même sexe sur le site Web de l’ANP.
Son message sur les médias sociaux populaires, We Chat, a déjà été visionné plus de 100 000 fois ce mardi (3 octobre) . Il explique en détail comment soumettre les révisions suggérées.
Sun Wenlin a également encouragé les internautes à proposer une législation anti-discrimination pour protéger les personnes LGBTI.
La Chine a décriminalisé l’homosexualité en 1997 et l’a retiré de la liste des maladies mentales en 2001. Mais, dans une société conservatrice et axée sur la famille, de nombreux Chinois LGBT vivent encore caché .
En 2015, Sun Wenlin a notamment poursuivi le gouvernement en justice parce qu’il n’avait pas le droit d’épouser son petit ami.
Un tribunal a jugé l’affaire en 2016, déclarant que seul « un seul homme et une seule femme » pouvait se marier.

Poster un commentaire

Classé dans internationnal, mariage homosexuel

Emmanuel Macron juge les agressions homophobes « indignes de la France »

Dans un tweet du 29 octobre, Emmanuel Macron a indiqué que les violences homophobes devaient préoccuper « notre société tout entière ».
Les jugeant « indignes de la France », il a annoncé, sans plus de précisions, de « mesures concrètes » à prendre.
Le chef d’Etat a toutefois souligné que ces dernières ne pourraient substituer « l’humanité et la tolérance qui sont au cœur de notre culture ».
Afin de dénoncer une série d’agressions homophobes à Paris ces dernières semaines, près de 3.000 personnes se sont réunies dans la capitale, le 21 octobre, en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Poster un commentaire

Classé dans info

Jair Bolsonaro et l’homophobie

Jair Bolsonaro, le nouveau chef de l’Etat brésilien est homophobe et ne s’en cache pas
Ellen Page avait réalisé en 2016 une interview de Bolsonaro. Elle lui avait demandé des explications sur le fait qu’il ait appelé à harceler les LGBT+.
Le politicien avait répondu les yeux dans les yeux et très calmement : « Tu as l’air très gentille, si je t’avais vue dans la rue quand j’étais à l’école des cadets, je t’aurais sûrement sifflée dans la rue. Je pense que pour la majorité des personnes gay, c’est un problème de comportement. Quand j’étais jeune, et en parlant de pourcentage, il n’y avait que très peu de personnes gay. Mais au fur et à mesure, avec les politiques libérales, les drogues ou les femmes qui travaillent, le nombre d’homosexuels a vraiment augmenté ».
Il ajoutait ensuite : « J’ai aussi tendance à dire que si votre fils commence à fréquenter certaines personnes ayant un certain comportement, il adoptera ce genre de comportement, il pensera que c’est normal. »
Il avait auparavant déclaré dans un entretien donné à Playboy en 2011 qu’il préférait que son fils soit mort dans un accident plutôt que gay avant d’ajouter : « Pour moi, il serait de toute façon mort. Si un couple homosexuel vient s’installer à côté de chez moi, ils vont faire baisser le prix de l’immobilier » ou « Je serais incapable d’aimer un enfant homosexuel ».
s’est illustré en août dernier en dénonçant le contenu du célèbre livre de Zep et Hélène Bruller.
Lors d’une interview télévisuelle en août dernier, le nouveau chef de l’Etat brésilien avait vivement dénoncé Le Guide du zizi sexuel de Zep et Hélène Bruller, best-seller de 2001 expliquant la sexualité aux enfants.
Lors de son interview, il avait notamment expliqué que le livre destiné aux 9-13 ans était en réalité disponible dans un « kit gay » distribué dans les écoles, accusant au passage le ministère de l’Éducation de pervertir la jeunesse de son pays.
« C’est plutôt rassurant d’être détesté par un type pareil… »
Contacté par le Huff Post, Zep avait répondu en précisant que ce n’était pas la première fois que Jair Bolsonaro s’en prenait à ce livre:
« Bolsonaro s’en était déjà pris au Guide du zizi sexuel sur sa chaîne YouTube, il y a 3 ans. C’est plutôt rassurant d’être détesté par un type pareil… », avait-il indiqué. Et d’ajouter: « Certaines personnes pensent que l’enfance reste un espace d’innocence dont certaines informations doivent être exclues. Je ne suis pas de cet avis, évidemment. »

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal

les Européens plus tolérants à l’Ouest qu’à l’Est

Selon une étude faite par l’institut américain indépendant Pew Research Center et publiée lundi, les Européens de l’Est et du centre sont moins tolérants que ceux de l’Ouest envers les minorités religieuses et moins favorables au mariage homosexuel et à l’avortement, .
L’institut a mené entre 2015 et 2017 une série d’enquêtes dans 34 pays auprès de 56.000 adultes de 18 ans et plus.
Selon cette étude, dans presque toute l’Europe occidentale, plus de la moitié des citoyens disent qu’ils accepteraient que des musulmans deviennent membre(s) de leur famille (53% au Royaume-Uni, 66% en France, 88 % aux Pays-Bas notamment).
En Europe orientale et centrale en revanche, « moins de la moitié des adultes » interrogés répondent qu’ils seraient prêts à les accepter (12% en République tchèque, 29% en Roumanie, 43% en Serbie).
Dans la quasi-totalité des pays d’Europe centrale et orientale, la majorité est contre le mariage légal des couples homosexuels (96% en Arménie, 79% en Bulgarie et 47% en Slovaquie), contrairement à l’Europe de l’Ouest (88% y sont favorables en Suède, 73% en France, 59% au Portugal).
L’étude du Pew Research Center a été réalisée auprès d’échantillons représentatifs de 1.400 personnes dans chaque pays, par téléphone ou en face-à-face, avec une marge d’erreur de 2,7 à 3,4 points selon les États.

Poster un commentaire

Classé dans info

Tanzanie : une campagne de dénonciation des homosexuels

En phase avec la rhétorique ciblant les homosexuels depuis l’arrivée au pouvoir en Tanzanie de John Magufuli, le gouverneur de la province de Dar es Salaam a demandé lundi soir aux citoyens de dénoncer les homosexuels, promettant des arrestations.
Le gouverneur de la province de Dar es Salaam, en Tanzanie, a lancé une campagne contre l’homosexualité, appelant ses administrés, lundi 29 octobre, à dénoncer des homosexuels et promettant des arrestations dès la semaine prochaine.
« J’ai des informations faisant état de la présence de nombreux homosexuels dans notre province », qui comprend la ville de Dar es Salaam, capitale économique du pays, a déclaré lundi soir le gouverneur Paul Makonda en conférence de presse. « Ces homosexuels s’en vantent sur les réseaux sociaux. À partir d’aujourd’hui [lundi] jusqu’à dimanche, donnez-moi leurs noms », a-t-il demandé à ses administrés.
« Mon équipe ad hoc commencera à mettre la main sur eux lundi prochain », a promis le gouverneur, membre du parti au pouvoir, le Chama cha Mapinduzi (CCM), et proche du président John Magufuli, également connu pour son hostilité envers les homosexuels. « Je sais que lorsque je dénonce l’homosexualité, il y a des pays qui sont fâchés contre moi. Mais je préfère courroucer ces pays que courroucer Dieu », a poursuivi Paul Makonda.
Le gouverneur, de foi chrétienne, a exhorté ses concitoyens à soutenir sa campagne contre l’homosexualité qui, selon lui, « foule au pied les valeurs morales des Tanzaniens et de nos deux religions chrétienne et musulmane ».
L’homosexualité constitue un crime en Tanzanie, puni d’une peine minimale de 30 ans et pouvant aller jusqu’à la prison à perpétuité.
Source:  https://www.france24.com

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Christophe Castaner : La multiplication des actes homophobes est totalement anormale

Romain, un homme de 34 ans, séquestré pendant 2h30, frappé à de très nombreuses reprises, et insulté parce qu’il est homosexuel.
Invité sur RTL ce mardi 30 octobre, Christophe Castaner a indiqué qu’il avait appelé la victime. « C’est un fait crapuleux puisqu’on l’a séquestré pour utiliser sa carte bleue, mais aggravé par le fait qu’on lui ait reproché son orientation sexuelle », a rappelé le ministre de l’Intérieur.
Christophe Castaner, qui juge « la multiplication des actes homophobes totalement anormale », affirme qu’il est prévu de « doubler la cellule d’alerte qui veille sur les réseaux sociaux » dans le budget 2019. « Elle repère les messages homophobes, racistes et antisémites », explique-t-il. « Il faut se donner les moyens », martèle-t-il, évoquant la mise en place de « dispositifs plus ciblés ».

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info

Agression homophobe à Rouen : le témoignage de la victime

Poster un commentaire

Classé dans homophobie