Archives mensuelles : août 2018

Belgique : un homme condamné pour avoir frappé un homosexuel trop entreprenant à ses yeux

Un homme a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de huit mois de prison avec sursis et à une amende de 450 euros avec sursis après avoir porté des coups à un homosexuel qui lui avait fait des avances. Le prévenu avait adressé un violent coup de poing à la victime. Les faits s’étaient déroulés en 2016. Le prévenu s’était rendu dans un café de Liège où il avait consommé trop d’alcool. Une de ses connaissances dans le café avait proposé de le reconduire. Sur le chemin du retour, le conducteur avait fait des avances au prévenu, qui les avait déclinées. Le conducteur avait ensuite insisté en caressant la jambe du prévenu.
Le prévenu, surpris, s’était alors énervé. Alors que le conducteur avait immobilisé son véhicule, le prévenu lui avait adressé un violent coup de poing. L’automobiliste, projeté au sol, avait subi une incapacité de travail de plusieurs jours. Initialement condamné par défaut à huit mois de prison avec amende de 450 euros, le prévenu a bénéficié d’un sursis pour l’ensemble de la sanction après avoir fait opposition.

Poster un commentaire

Classé dans info

L’international géorgien Guram Kashia, lauréat de la première Distinction #EqualGame de l’UEFA

Le lauréat de la première Distinction #EqualGame de l’UEFA, l’international géorgien Guram Kashia, insiste sur le fait que le football doit toujours rester ouvert à tous, et salue son éternel pouvoir de rassemblement.
Kashia, qui joue actuellement en MLS pour les Earthquakes de San José, aux États-Unis, a remporté cette distinction après s’être engagé en faveur de la diversité et de l’inclusion en portant un brassard arc-en-ciel – signifiant son soutien à la communauté LGBT – lors d’un match du championnat national des Pays-Bas, en automne dernier, alors qu’il était capitaine du club de première division SBV Vitesse.
Le défenseur de 31 ans s’est mobilisé aux côtés des autres capitaines néerlandais pour défendre la tolérance et l’acceptation en portant ce brassard arc-en-ciel dans le cadre d’une campagne de sensibilisation lancée par la John Blankenstein Foundation, qui porte le nom de l’ancien arbitre néerlandais de première division et est inspirée par son action, et par le Centrale Spelersraad (CSR), l’organe qui chapeaute les conseils des joueurs des clubs de football professionnel au sein de l’Association de football des Pays-Bas (KNVB).
Kashia a fait l’objet d’hostilité et d’injures pour cette action dans certains cercles de sa Géorgie natale, mais il est resté ferme et déterminé dans son soutien à l’égalité des droits.
Il est ainsi le premier à recevoir la Distinction #EqualGame de l’UEFA, qui vise à récompenser un joueur ou une joueuse qui a servi de modèle en promouvant la diversité, l’inclusion et l’accessibilité dans le football européen.
Le football unit les gens, et il apporte tant de joie et d’énergie, a déclaré Kashia. Je suis convaincu du grand pouvoir de rassemblement du football, quels que soient la couleur de peau, le style de vie et la personnalité. »
Après s’être prononcé publiquement en faveur de l’égalité, Kashia a reçu des éloges unanimes pour son action de la part de la communauté du football au sens large.
Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, a félicité Kashia pour « sa force de caractère et son courage » lorsqu’il a tenu bon face aux menaces et aux critiques, certains l’exhortant même à laisser sa place en équipe nationale de Géorgie.
« Le football est un sport magnifique, qui peut beaucoup changer la vie des gens, médite Kashia. Le football m’a tout appris. Je suis devenu un homme sur le terrain. Et je suis fier d’être un joueur de football. »
Il a souligné qu’il n’a aucun regret concernant sa décision de porter le brassard arc-en-ciel sur le terrain. « Le football a toujours été mon amour, ma passion, déclare-t-il. Je continuerai à jouer au football et, sur le terrain comme en dehors, je défendrai l’égalité des droits. »
source : https://fr.uefa.com/

Poster un commentaire

Classé dans info

USA : Un juge légalise une union lesbienne dont la partenaire est décédée

Le juge Patrick Corum a confirmé l’union de Bonnie Foerster avec Beverly Grossaint, décédée en mai à Salt Lake City à l’âge de 82 ans
Ce juge de l’Utah a déclaré que la femme de 74 ans et sa partenaire de longue date étaient « légalement mariées », trois mois après la mort de sa compagne.
L’union portant le nom de « mariage » entre deux personnes de même sexe est devenue légale dans l’Utah en 2013. Le droit commun au mariage n’existe pas dans cet État, mais les résidents peuvent demander au tribunal de reconnaître leur union.
Mon cœur était tellement rempli d’amour, se souvient Madame Foerster de la décision du 21 août. Le juge Corum est descendu du banc et l’a serrée dans ses bras, a-t-elle confié.
Robert Hoole, l’avocat de Madame Foerster et ami du couple depuis plus de 20 ans, a déclaré que la décision du juge était inhabituelle, mais pas sans précédent.
Il a indiqué que la décision prise ce mois-ci marque le deuxième cas du genre dans l’Utah, même si c’est rare de le faire avec les couples gay.
Madame Foerster a rencontré pour la première fois Beverly Grossaint il y a plus de 50 ans à New York en janvier 1968. Cette première rencontre s’est déroulée dans des conditions malheureuses. Fuyant un mari violent, Bonnie Foerster a souffert de nombreuses agressions.
Elle a d’ailleurs eu de nombreuses côtes cassées et devaient porter des lunettes de soleil pour cacher ses yeux. Elle a indiqué qu’elle a été frappée de la tête aux pieds par son ex-mari. C’est à ce moment qu’elles se sont rencontrées. Beverly Grossaint l’a en effet aidée à surmonter ses problèmes.

Poster un commentaire

Classé dans info

Allemagne L’aillier du club de foot VfL Wolsburg refuse la « propagande » LGBT

Au début de la saison, le club de football allemand VfL Wolfsburg a annoncé  que les capitaines de toutes les équipes masculines, féminines et de jeunes du club porteraient un brassard arc-en-ciel en signe de soutien aux mouvements sociaux des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT).
Le directeur général du club, Jörd Schmadtke, explique : « Nous sommes une association favorable à une société tolérante. C’est pourquoi nous voulons envoyer un signal clair pendant toute la saison et montrer que nous sommes pour la diversité. »
La décision a été approuvée par la femme capitaine de l’équipe féminine du club, qui portait déjà un tel brassard de sa propre initiative, ainsi que par celui de l’équipe professionnelle masculine, le Français Josuha Guilavogui.
L’autre capitaine du club, l’ailier de VfL Wolsburg, propriété de Volkswagen, le Croate Josip Brekalo, a refusé de porté un brassard aux couleurs de l’arc-en-ciel .
« Je dois dire que je ne peux pas supporter complètement cette action, car cela contredit ma croyance chrétienne. J’ai été élevée religieusement. Je suis d’accord avec les gens qui ont un style de vie différent, parce que c’est leur affaire. Mais je ne sais pas. » Je veux et je n’ai pas besoin de porter un symbole qui les représente », a déclaré Brekalo

Poster un commentaire

Classé dans info

Danemark :assouplissement des conditions de don de sang des hommes gays

Au Danemark, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes vont être autorisés à donner leur sang dans des conditions relativement souples par rapport à la plupart des pays occidentaux.
Le nouveau modèle entrera en vigueur l’année prochaine. Jusqu’à présent, il était interdit aux hommes ayant des relations homosexuelles de donner leur sang.
À l’avenir, les hommes homosexuels devront garantir qu’ils n’ont pas eu de relations sexuelles au cours des quatre derniers mois.
La ministre a précisé au quotidien « Politiken » que cette période de réserve serait tout bonnement abandonnée pour les hommes ayant un partenaire permanent et exclusif.
« Si vous vivez dans une relation monogame, la banque de sang devrait pouvoir dire que la quarantaine de quatre mois n’est pas nécessaire car il n’y a pas de comportement sexuel à risque », a-t-elle déclaré.
L’interdiction totale avait entraîné une différence de traitement fondée sur l’orientation sexuelle que beaucoup considéraient comme une discrimination.
Des conditions d’abstinence sexuelle pour les hommes homosexuels existent déjà dans plusieurs pays. En Allemagne, aux États-Unis, en Suisse, aux Pays-Bas, en Belgique, en Norvège, en Suède et en France, elle est d’un an.

Poster un commentaire

Classé dans Sante

Lyon: des associations LGBT portent plainte contre une blogueur

Sur Snapchat, le blogueur Lyonnais, connu pour de nombreuses vidéos polémiques et déjà condamné par la justice, s’en prend violemment aux homosexuels…

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Allemagne : Le capitaine d’une équipe de foot portera un brassard rainbow à chaque match

Le club de football allemand VfL Wolfsburg a annoncé que son capitaine, le footballeur français Josuha Guilavogui, porterait un brassard arc-en-ciel lors de « tous les futurs matches » pour souligner l’engagement de l’équipe à lutter contre l’homophobie.
 «Nous les footballeurs servons d’exemple et nous voulons montrer que tout le monde est bienvenue dans le stade et dans le club, avait commenté le milieu de terrain. Peu importe ta couleur de peau ou ton sexe, qui tu aimes ou si tu as un handicap corporel et quelle que soit ta religion, le football est pour tout le monde.» a t’il déclaré
L’équipe joue en Bundesliga, le plus haut niveau du football professionnel en Allemagne.
Ses responsables ont expliqué vouloir lancer un « message clair contre les discriminations et pour la diversité dans le football ».
Mise a jour : Contraint de quitter le terrain face à Schalke 04 le week-end dernier, Josuha Guilavogui sera éloigné des terrains pendant de longs mois à cause d’une blessure à un genou. C’est ce qu’a annoncé son club, Wolfsburg, sur son site internet. Un coup dur pour le club allemand et pour l’ancien stéphanois

Poster un commentaire

Classé dans info

Italie : zone hautement polluée par des détritus et infestée de pédés nuisibles

Vérone voit fleurir des tracts menaçants sur les arbres d’un lieu de drague gay. Une énième manifestation de haine dans ce bastion de l’ultradroite italienne.
Sous de faux airs écolo, la menace est à peine voilée. Des tracts sont apparus au Lazzaretto, un lieu de drague homosexuel des environs de Vérone (nord-est de l’Italie). «Attention, zone hautement polluée par des détritus et infestée de pédés nuisibles. Préserve la propreté de l’environnement, défends la NATURE!» Dans un communiqué de presse, plusieurs associations locales ont réagi en rappelant le caractère historique, depuis l’après-guerre, des rencontres homosexuelles – mais aussi de raids et de passages à tabacs – sur le site.
Les tracts sont apparus peu après une manifestation, le 18 août, qui protestait contre l’agression, quelques jours plus tôt, d’un couple d’homme Piazza Brà, en plein centre ville, devant des dizaines de personnes. «Ce n’est sans doute pas un hasard que le climat délétère d’intolérance ordinaire que nous respirons à Vérone se manifeste de nouveau», commentent les associations, citées par Gay.it. La ville de Roméo et Juliette fait régulièrement les gros titres pour des attaques anti-LGBT ou des initiatives discriminatoires. Comme en 2014, quand le conseil municipal avait décidé d’interdire la «promotion de l’homosexualité» dans les écoles.
La piste des hooligans
Selon des témoins, les flyers ont été affichés par des hommes portant le maillot du club de foot Hellas Verona, connu pour être un repaire d’extrémistes violents. Il porte d’ailleurs un logo dérivé d’un symbole nazi, le «crochet de loup». Une dénonciation a été déposée auprès de la Digos, une division de la police qui surveille notamment les activités de l’ultradroite. En attendant, les LGBT de Vérone sont appelés à la vigilance et à la résistance: «S’il y a des incidents violents ou des agressions, nous saurons déjà où nous tourner.»
source : https://360.ch/

Poster un commentaire

Classé dans info

Brésil : le candidat d’extrême droite affirme que le «Guide du zizi sexuel» de Zep fait partie d’un kit scolaire homosexuel

Invité mardi pour une grande interview sur une chaîne de télé brésilienne, Jair Bolsonaro , l’un des favoris à la présidentielle, est arrivé avec «Le guide du zizi sexuel» de Zep sous le bras.
Le candidat d’extrême-droite , qui pourrait être présent au deuxième tour, crédité de plus de 20% des voix, a toutefois attendu plus d’un quart d’heure avant de brandir le livre. Il l’a fait au moment où on lui parlait de son homophobie. Qu’il ne cache pas puisque il a par le passé déclaré qu’il «préférerait voir son fils tué dans un accident plutôt qu’homosexuel».
Lors de l’émission, il a affirmé que ce livre, qui est l’éducation sexuelle expliquée par Titeuf, faisait partie du «kit gay» distribué dans les écoles, sous entendu que l’éducation publique encourageait l’homosexualité.
Zep, à qui l’on a appris la nouvelle mercredi, n’est pas surpris. «Je n’ai pas vu cette dernière interview, mais je connais Bolsonaro. Il y a deux ans, au festival d’Angoulême, j’avais rencontré des Brésiliens qui m’ont expliqué que ce politicien d’extrême-droite s’en prenait au Guide. Je suis allé voir les vidéos de la chaîne Youtube de Bolsonaro. En effet, il critiquait déjà le livre et passait son doigt dans la page trouée.»
Visblement, le politicien a une dent contre l’ouvrage écrit en 2001 par Zep et Hélène Brüller. «En même temps, il est contre beaucoup de choses, fait remarquer le dessinateur genevois. Je ne suis jamais allé au Brésil, mais s’il devient président, je ne pense pas qu’on m’invitera pour des dédicaces». Zep ignore d’ailleurs si Titeuf est célèbre au pays du football. «Je ne connais pas les chiffres de vente par pays. En revanche, je sais que le Guide a une version brésilienne, différente de la version portugaise. Mais j’ignore s’il fait partie du matériel scolaire. Je n’ai pas connaissance d’un pays où il serait un manuel officiel. En revanche, je sais que certains profs s’en servent et qu’il figure dans des bibliothèques scolaires.»

Poster un commentaire

Classé dans info

Un couple d’hommes dans la saison 9 de Danse avec les stars ?TF1 d’accord

L’humoriste ouvertement gay Jeanfi Janssens, ancien steward de 44 ans, au casting de la prochaine saison de l’émission de TF1 « Danse avec les stars », souhaite-t-il effectuer la compétition en partenariat avec un danseur et non une danseuse comme le concours a l’habitude de le proposer aux duos concurtents.
Après un apparent malentendu avec la direction de la chaîne, il semble que cette opportunité, encore inédite en France, pourrait lui être accordée.
« J’avais demandé avec un danseur, parce que je trouvais ça novateur. Tout le monde sait qui je suis. J’ai dit ‘pourquoi je danserai pas avec un danseur ? ». Ils ont dit non, ‘la ménagère n’est pas prête à voir ça' », a expliqué l’humoriste dans « Les Grosses Têtes » sur RTL, faisant référence aux responsables des programmes de TF1, diffuseur de l’émission.
La chaîne a démenti avoir refusé d’accéder au désir du futur candidat. « Si Jeanfi Janssens veut danser avec un homme, il le peut. Il n’avait jamais exprimé clairement ce désir, donc nous avions programmé une femme. Nous allons proposer à l’humoriste un changement de partenaire s’il le désire. Nous lui laissons le choix », affirme aujourd’hui la Une.
TF1 à rappelé qu’ils font de la place depuis longtemps dans leurs programmes à des personnages ou candidats homosexuels, du fils gay d’Anny Duperey dans « Une famille formidable », à l’intrigue entre deux hommes dans « Demain nous appartient ».
Le dispositif permettant à un couple de même sexe de danser ensemble serait une première en France, mais pas dans le monde. Deux pays diffusant l’émission ont déjà proposé deux hommes dansant ensemble dans leur version du programme: Israël et l’Italie.
Reste à savoir quelle est la part de sérieux de cette histoire. « Ce qui a été dit aux Grosses Têtes n’est que de l’humour et rien que de l’humour », a réagi Jeanfi Janssens à l’ouverture faite par TF1. « Je vous assure que je suis très content de danser avec une partenaire féminine et je m’en réjouit pleinement. Dire que je voulais danser avec un homme et que la ménagère n’était pas prête était juste une boutade. Aucune discrimination donc à mon égard et aucune volonté de ma part de danser avec un homme sur ce programme ».

Poster un commentaire

Classé dans info