États-Unis : un couple gay débarqué d’un avion pour laisser leurs places à un couple hétérosexuel

Sur le vol Air Alaska New-York-Los Angeles,  dimanche 29 juillet, David Cooley et son compagnon ont du sortir de l’avion avant son décollage pour laisser leurs places à un couple hétérosexuel. La compagnie justifie une erreur de réservation et une maladresse de l’équipage. Pas suffisant pour convaincre le passager, qui a dénoncé une discrimination sur les réseaux sociaux.
« Un avion bondé » et un équipage « uniquement inquiet de partir à l’heure ». Ce sont les excuses invoquées par la compagnie Air Alsaka pour justifier la mésaventure du couple homosexuel dimanche 29 juillet. David Cooley et son compagnon ont été débarqués de leur avion, pour laisser leurs places à un couple hétérosexuel, en accord avec la politique de la compagnie « d’asseoir les familles ensemble ».
« Alors que mon compagnon et moi étions assis depuis un moment à nos places en première classe, un agent de bord est venu nous demander de nous déplacer en seconde classe, afin qu’un couple puisse s’installer. J’ai expliqué que nous étions ensemble, et que nous voulions rester côte-à-côte. Le steward nous a donné le choix de laisser tomber nos places en première ou de quitter l’avion ». Le témoignage de l’américain a été vu des milliers de fois sur les réseaux sociaux.
La compagnie, elle, s’est dit « profondément désolée » après la publication de ce post. Air Alaska regrette une « erreur de réservation », le même siège ayant été réservé pour deux personnes. Elle souligne dans son mea culpa la politique « zéro tolérance pour tout type de discrimination », avant d’affirmer que les ses agents de bords n’avaient pas compris qu’ils avaient affaire à un couple.
David Cooley et son ami ont du quitter l’avion et rentrer avec une autre compagnie. « Nous n’avons pas supporté le sentiment d’humiliation », raconte-t-il. « Je n’en reviens pas qu’à notre époque, une compagnie d’aviation favorise un couple hétérosexuel plutôt qu’un couple gay en nous demandant de partir ». Il en a ensuite appelé à la communauté LGBT pour boycott de la compagnie.
Air Alaska a indemnisé un voyageur plus de 1500 dollars pour l’avoir débarqué d’un avion. Une pratique autorisée par la loi puisque les compagnies sont libres d’établir des critères de placement de leurs passagers. David Cooley et son ami peuvent donc espérer une réparation financière. Une enquête interne est en cours.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.