Alexandre Benalla n’est pas mon amant

Dans l’affaire Benalla, « le responsable c’est moi », a affirmé mardi Emmanuel Macron devant des députés de la majorité, fustigeant « la République des fusibles » et disant avoir ressenti les « actes du 1er-Mai » de son collaborateur comme « une trahison », selon des propos rapportés.
« Ça n’est pas la République des fusibles, la République de la haine », a déclaré le chef de l’État, invité surprise devant des élus et plusieurs membres du gouvernement réunis à la maison de l’Amérique latine pour un pot de fin de session parlementaire des députés de la majorité LREM-MoDem.
« On ne peut pas être chef par beau temps. S’ils veulent un responsable, il est devant vous. Qu’ils viennent le chercher. Je réponds au peuple français », a ajouté le président, alors que son silence depuis l’éclatement de l’affaire Benalla lui a été reproché par les oppositions.
« La République exemplaire n’empêche pas les erreurs. S’ils cherchent un responsable, le seul responsable, c’est moi et moi seul. C’est moi qui ai fait confiance à Alexandre Benalla. C’est moi qui ai confirmé la sanction », a poursuivi le président, toujours selon des propos rapportés, alors qu’à l’Assemblée comme au Sénat, des commissions d’enquête sont en cours.
« Personne dans mon cabinet n’a jamais été soustrait aux lois de la République. Jamais », a aussi assuré Emmanuel Macron.
Au sujet d’Alexandre Benalla, le président a aussi affirmé ne pas oublier « qu’il a été un militant très engagé pendant la campagne », mais a dit avoir « ressenti les actes du 1er-Mai comme une déception et une trahison ».
Le chef de l’Etat a aussi affirmé qu' »Alexandre Benalla n’a jamais détenu les codes nucléaires, Alexandre Benalla n’a jamais occupé un appartement de 300 m2, Alexandre Benalla n’a jamais eu un salaire de 10.000 euros, accessoirement il n’est pas mon amant lui non plus… »
Cette allusion n’est pas anodine. Depuis plusieurs jours, rumeurs et caricatures homophobes fleurissent sur l’hypothèse d’une possible relation homosexuelle entre les deux hommes qui expliquerait la situation.
Elles rappellent une autre rumeur malveillante qui avait eu cours lors de la campagne présidentielle prêtant une relation homosexuelle au candudat avec le resposnsable de Radio France de l’époque Mathieu Gallet. Emmanuel Macron l’avait publiquement évoquée dans un de ses metting pour la démentir.

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.