Montpellier: congrès de professionnels pour lutter contre les discriminations à l’encontre des personnes LGBT

Une association héraultaise,  ABC Trajectoire, a organisé à Montpellier le tout premier congrès professionnel de France dédié à la question de l’homophobie au travail.
Pour cette première française, l’association ABC Trajectoire a réuni associations, multinationales, petites entreprises et particuliers pour réfléchir, ensemble, à la manière d’inclure au mieux les salariés LGBT dans les entreprises.
Durant la journée les débats s’enchaînent, mais aussi la présentation d’outils plus concrets. ABC Trajectoire a préparé un guide d’une quarantaine de pages pour aider les employeurs à créer un espace de travail accueillant. L’association de professionnels LGBT L’autre cercle présente un questionnaire à destination des salariés et des patrons pour auto-évaluer l’hostilité au sein de l’entreprise.
Le but de ces échanges : partager les bonnes idées et inciter les patrons à prendre la température au sein de leur entreprise.
Pouvez-vous mettre sur votre bureau la photo de votre conjoint(e) sans craintes de remarques de la part de vos collègues ou de votre hiérarchies ? Pouvez-vous librement raconter votre week-end à la machine à café ? Des questions qui peuvent paraître anodines, mais qui sont de véritables dilemmes pour les personnes LGBT.
Les représentants de Barilla en France étaient eux aussi présents. En 2013, le PDG italien du groupe s’était publiquement opposé à la présence de couples de même sexe dans ses publicités.
Après l’énorme scandale l’entreprise a entrepris un revirement radical. Désormais les salariés LGBT du groupe sont protégés par le règlement interne : ils peuvent désormais bénéficier des mêmes avantages d’entreprise que les couples hétérosexuels, et faire inscrire leur partenaire sur la mutuelle professionnelle. En parallèle, l’ensemble des salariés suit des formations sur les discriminations en entreprise.
Pour les personnes LGBT, l’un des principaux obstacle, c’est l’invisibilité : 3 personnes LGBT sur 4 évitent de parler de leur vie privée au travail, d’après une étude menée par le Défenseur des droits et l’IFOP en 2017. « C’est la roulette russe, on ne sait jamais comment vont réagir les personnes en face alors on préfère ne pas le dire », regrette Jean-Loup Thévenot, dirigeant d’une PME à Perpignan, et membre de l’association LGBT 66.
Selon la même étude, 15% des personnes LGBT ont déjà fait qu’elle croire qu’elles étaient hétérosexuelles.
Un à deux millions de personnes cacheraient leur orientation sexuelle sur leur lieu de travail en France.

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.