Belgique : vers une interdiction des thérapies de conversion

La secrétaire d’Etat à l’Egalité des chances Zuhal Demir (N-VA) souhaite que les thérapies de conversion visant les homosexuels puissent être punis. “Il n’y a pour le moment pas de législation à cet égard“, déplore-t-elle mercredi dans Het Belang van Limburg et Het Nieuwsblad. “Malte et la Suisse disposent pourtant d’une loi à cet effet. J’œuvre à cela désormais“.
“Le droit pénal ne prévoit pas pour le moment de punir les individus qui prétendent ‘guérir’ l’homosexualité“, observe la secrétaire d’Etat.
“Les homosexuels ne sont pas malades et ne doivent donc pas être guéris. Dans l’affaire Layla Achichi, une jeune fille qui a été martyrisée quatre jours durant car elle se sentait attirée par les femmes, la torture a été prise en compte dans la condamnation mais pas l’homophobie. Mêmes ses parents ont eu recours à un charlatan pour la ‘guérir’. Grâce à une nouvelle loi, je souhaite que l’on puisse apporter une réponse à ce genre d’affaires“, détaille Mme Demir.
La secrétaire d’Etat souhaite expliquer son objectif au nouveau président de l’exécutif des musulmans, mais aussi aux représentants des autres communautés religieuses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.