« Plus jamais seuls » : Voix LGBT au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Les activistes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) des pays arabophones du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord défient la répression exercée par certains États et la stigmatisation sociale, ont déclaré Human Rights Watch et la Fondation arabe pour les libertés et l’égalité (Arab Foundation for Freedoms and Equality, AFE) dans une série de vidéos et dans un nouveau rapport de Human Rights Watch publiés aujourd’hui.
Dans le rapport de 75 pages, « L’audace face à l’adversité : Activisme en faveur des droits LGBT au Moyen-Orient et en Afrique du Nord » et dans la série de vidéos « Plus jamais seuls » (« No Longer Alone »), des activistes racontent leurs histoires et décrivent comment ils construisent leurs mouvements. Pour lutter contre les mythes et contrecarrer l’isolement de nombreuses personnes LGBT dans la région, Human Rights Watch et l’AFE se sont associées pour produire des vidéos dans lesquelles des activistes LGBT arabophones décrivent leurs chemins d’acceptation de soi. À travers la série de vidéos, ils envoient des messages de soutien et d’encouragement aux personnes LGBT du monde arabophone.
Le rapport s’appuie sur des entretiens avec 34 activistes de 16 pays arabophones du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, réalisés entre juillet 2017 et mars 2018. Dix-huit activistes et artistes de dix pays ont participé à la série de vidéos.
Les activistes encouragent les jeunes LGBT à se défendre. Rima, une femme bisexuelle du Liban, s’adresse directement aux femmes bisexuelles et lesbiennes de la région quand elle déclare : « Des personnalités religieuses, le gouvernement ou vos parents – tous veulent avoir leur mot à dire sur ce que vous faites avec ce que vous avez entre les jambes. Ce que je veux vous dire, c’est que ce n’est pas leur problème, que votre corps, vos désirs, vos idées sont à vous, et à vous seuls. S’ils n’aiment pas ce que vous êtes, ils ont tort ».
Les activistes de la région revendiquent également leurs droits. « Je suis un être humain comme les autres et j’ai des droits. Je vais défendre ces droits », explique Ahmed, un homosexuel libyen.
Pour accompagner les vidéos, Human Rights Watch, dans son rapport, souligne la résilience des mouvements LGBT dans toute la région et la manière dont ils portent les changements. Human Rights Watch décrit les obstacles importants que doivent surmonter les activistes de la région, notamment la criminalisation du comportement homosexuel et de la non-conformité de genre, les arrestations arbitraires et les mauvais traitements, le manque de reconnaissance des personnes transgenres, la violence, les restrictions à la liberté d’expression et d’association, le rejet de la famille ou encore la stigmatisation sociale.
A lire sur https://www.hrw.org/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.