Canada: Les organisateurs de la Pride Parade de Toronto demandent à la police de ne pas déliler

La police de Toronto ne défilera à la Pride Paradede cet été … Les organisateurs ont demandé aux forces de l’ordre de retirer leur demande de participation à l’événement emblématique de la communauté LGBT qui se tiendra mois de juin, rapporte The Guardian.
Cette demande vient après que la communauté a mis en évidence des failles dans le travail d’enquête de la police sur les crimes à caractères homophobes. En janvier dernier, Bruce McArthur, un paysagiste sexagénaire avait été reconnu assassin présumé de six personnes, parmi lesquelles deux hommes homosexuels.
A cela s’ajoute, la disparition suspecte de plusieurs habitants du quartier gay de la ville de Toronto dont la communauté accuse le prévenu d’être à l’origine. Mais la police a avancé qu’il n’y avait « aucune preuve » que le tueur en série présumé soit impliqué dans la centaine d’autres cas de disparition en cours de réexamen depuis. D’autres affaires n’ont pas été élucidées : la mort récente d’Alloura Wells, une femme transsexuelle et de Tess Richey, qui a été tuée dans le quartier gay au cours de l’été.
La communauté LGBT a perçu cette déclaration comme une forme de déni et estime pour sa part que les cas d’agressions et de crimes envers elle sont négligés par la police, rapporte le quotidien britannique. Selon elle, les services de police ne mettent pas tout en œuvre lorsque les victimes appartiennent à sa communauté. La police de Toronto avait déclaré à ce sujet que la communauté LGBT n’était pas l’unique concernée par les meurtres en série mais que l’ensemble de la ville était visé.
Cette affaire n’a fait qu’accentuer la méfiance de la communauté envers les forces de l’ordre. « Cela a sérieusement ébranlé la confiance déjà souvent ténue de notre communauté envers l’application de la loi de la ville. Nous nous sentons plus vulnérables que jamais », ont écrit les organisateurs de la Pride Toronto sur leur compte Facebook et Twitter. La déclaration a été signée par la directrice générale de la Pride Toronto, Olivia Nuamah, et un certain nombre de groupes de défense des droits de la ville canadienne.
Mark Saunders, le chef de la police de Toronto, a déclaré que la police était à l’écoute de la communauté LGBT : « Je vais retirer la demande que nous avons faite au comité d’organisation du défilé de la Pride », a-t-il expliqué. « Mon espoir est que cette démarche sera perçue comme un exemple concret du fait que j’écoute attentivement les préoccupations de la communauté. »

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.