court métrage gay : « Leo Never Gives Up »

Après deux semaines de délibérations, les jurés de la 13e édition du Mobile Film Festival ont choisi les lauréats parmi les cinquante courts-métrages en lice. Autour d’un principe simple, « une minute, un smartphone, une histoire », 900 jeunes cinéastes des quatre coins du globe ont envoyé leur film d’une minute sur le site du Mobile Film Festival. Cinquante d’entre eux ont été sélectionnés, parmi lesquels six ont été primés dont deux remportant les prestigieuses bourses BNP Paribas.
Un de mes préférés : Leo Never Gives Up
Réalisé par le Hongrois Balint Klopfstein-Laszlo, ce film fait la prouesse de raconter en une minute une histoire complexe et originale sur l’enfance, la paternité et l’identité sexuelle. L’un des deux rôles principaux, celui d’un père transgenre séparé de son fils, est joué par l’actrice Tamara Csillag, elle-même transgenre. Elle a reçu le prix d’interprétation du festival pour sa prestation

Poster un commentaire

Classé dans courts metrages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.