Canada : Un thérapeute tente de guérir les homosexuels en ayant des relations sexuelles avec des patients

Le Dr Melvyn Iscove, âgé de 72 ans, natif de Toronto, affirme que l’homosexualité est un trouble qui peut être « guéri ».
Présenté comme ayant un « intérêt particulier dans le traitement des patients ayant des problèmes liés à l’homosexualité », il a été suspendu pour avoir eu des rapports sexuels avec des patients.
Le médecin disait à ses patients que s’engager dans des actes sexuels faisait partie de leur traitement, et leur permettrait d’arrêter de fantasmer à propos des hommes. Il est accusé de s’être livré à « la masturbation mutuelle et au sexe oral » avec deux patients pendant les séances, et d’avoir eu des rapports sexuels anaux avec un autre patient.
Selon les plaignants, l’activité sexuelle avec le médecin leur était présenté comme faisant partie de la thérapie.
Il a été reconnu coupable d’agression sexuelle sur deux patients masculins.
Le Dr Iscove a été impliqué dans ces actes dans les années 1990 et au début des années 2000 et son permis a été suspendu dans l’attente d’une audience de sanction où il sera probablement retiré indéfiniment. Le docteur nie les allégations et fera probablement appel de la décision, a déclaré son avocat Alfred Kwinter.
Un patient qui a vu le médecin pour traiter sa dépression et son anxiété associées aux «craintes d’homosexualité», a été invité par le médecin à décrire les fantasmes sexuels qu’il avait à propos des hommes. Le médecin a ensuite dit au patient « Vous pouvez me toucher si vous le souhaitez », et a commencé à retirer son pantalon. Des rencontres sexuelles de cette nature ont eu lieu au moins 10 fois pendant les séances de thérapie.
Un autre patient a commencé à voir Iscove à l’âge de 18 ans pour dépression et anxiété, mais a déclaré qu’il était identifié comme étant hétérosexuel à ce moment-là. Le patient a dit qu’on lui avait demandé à plusieurs reprises des rêves liés aux « sentiments homosexuels » et que tous les fantasmes hétérosexuels qu’il avait étaient décrits par le médecin comme « une façon de nier son homosexualité ».
L’homosexualité n’est pas une maladie ou un trouble mental et a été retirée de la classification internationale des maladies de l’Organisation mondiale de la santé au début des années 1990. Beaucoup d’états américains sont en voie d’interdire la thérapie de conversion gay. L’Ontario, où le Dr Iscove a pratiqué, a interdit la thérapie controversée en 2015.

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.