Costa Rica : le premier mariage gay repoussé

Roberth Castillo et Mario Arias

Le premier mariage homosexuel du Costa Rica a été suspendu par des notaires (Au Costa Rica comme au Nicaragua, les mariages sont célébrés par les avocats/notaires ou par les officiants religieux avant d’être inscrits au registre civil.) qui refusent de le reconnaître jusqu’à ce que les lois interdisant le mariage homosexuel soient modifiées, ce qui les met en désaccord avec le président, rapporte Reuters.
Le mariage entre deux hommes était prévu ce samedi après qu’un tribunal latino-américain des droits de l’homme ait décidé que les pays de la région devraient légaliser les unions de même sexe, repoussant ainsi l’opposition de l’église catholique .
La Cour interaméricaine, basée à San Jose, la capitale du Costa Rica, a recommandé que ces droits soient maintenus par des décrets temporaires tandis que les gouvernements poursuivent des lois permanentes.
Le président du Costa Rica, Luis Guillermo Solis, a ensuite demandé aux agences gouvernementales d’appliquer la décision jusqu’à ce que les législateurs ou la cour constitutionnelle adoptent formellement de nouvelles lois.
Cependant, le conseil notarial du pays d’Amérique centrale a déclaré vendredi qu’il n’autoriserait ces mariages que si la législature locale ou le tribunal annule les lois interdisant le mariage homosexuel.
« Les règles qui régissent le mariage au Costa Rica … restent en vigueur », a déclaré le conseil, demandant aux notaires de les respecter.
La décision du tribunal a déclenché un débat avant l’élection présidentielle du Costa Rica le 4 février, certains candidats jurant de la combattre.
Solis est empêchée par la loi de demander un deuxième mandat consécutif.
Plusieurs pays d’Amérique latine, y compris principalement le Costa Rica, ne permettent toujours pas le mariage homosexuel.
Cependant, cela change et, ces dernières années, les couples de même sexe ont été autorisés à se marier en Argentine, au Brésil, en Colombie, en Uruguay et dans certaines régions du Mexique.
Le ministre de la Justice du pays, Marco Feoli, a déclaré dans un communiqué que la position du conseil notarial allait à l’encontre du pouvoir exécutif et de la Cour interaméricaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.