USA : Trump établit la clause de conscience

Le président américain, Donald Trump, a annoncé ce 18 janvier qu’aux Etats-Unis, les personnels de santé qui ne souhaitent pas s’occuper de personnes transgenres ou être associés à l’avortement, seront désormais soutenus par une division ministérielle consacrée aux libertés de conscience et religieuse.
Ce ministère soutiendra les médecins et infirmiers qui refusent d’accomplir certains soins qu’ils estiment contraires à leurs convictions.
« Aujourd’hui, en établissant la nouvelle Division ministérielle de la clause de conscience et de la liberté religieuse, nous prenons une mesure importante pour mettre en œuvre la vision du président Trump , (…) pour protéger la tradition américaine de liberté religieuse et respecter nos obligations constitutionnelles. «
La nouvelle entité administrative a été fondée au sein du département de la Santé et des services sociaux, dont les responsables et des élus républicains ont pris la parole lors d’une cérémonie.
«Le président [Donald] Trump a promis que, sous son administration, «nous ne permettrons pas aux gens de la foi d’être ciblés, intimidés ou réduits au silence.» Pour tenir cette promesse, cette administration «appliquera vigoureusement les solides protections de la loi fédérale. Liberté de religion. »», s’est félicité Eric Hargan, secrétaire d’État par intérim aux affaires publiques (ASPA) .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.