USA : un couple de même sexe gagne contre des boulangers chrétiens.

En 2013, Rachel Cryer et Laurel Bowman, un couple lesbien, ont été victimes de discrimination quand elles se sont vues refuser leur demande pour un gâteau de mariage par les propriétaires de la boulangerie Sweet Cakes, Melissa et Aaron Klein, qui n’ont pas manqué de qualifier les deux femmes d’ »abominations ».
Le couple n’a pas tardé à déposer une plainte contre l’entreprise pour discrimination de l’orientation sexuelle et les Klein ont été condamnés à payer 135 000 de dollars de dommages et intérêts. Cependant, les boulangers chrétiens ont fait appel et ont soutenu que leur liberté d’expression était violée.
Finalement, la cour d’appel a officiellement statué contre les Klein. « Leurs gâteaux, même conçus sur mesure pour une cérémonie, sont toujours des gâteaux faits pour être mangés. Ce sont des produits d’un processus collaboratif dans lequel l’exécution artistique de Melissa est soumise aux souhaits et aux préférences d’un client. », a déclaré le juge Chris Garrett.
L’argument principal contre la cour d’appel était que les gâteaux de mariage de la boulangerie sont une forme d’expression créative parce qu’ils sont conçus sur mesure et être obligés de créer un « message de célébration » pour un mariage qu’ils ne veulent pas célébrer viole leurs droits du Premier amendement.
Depuis que la plainte a été déposée contre eux en 2013, les Klein ont fermé leur établissement et ont lancé un commerce en ligne. De leur côté, Rachel Cryer et Laurel Bowman ont été victimes de messages homophobes, misogynes et violents de la part des conservateurs pendant des années. Les deux femmes élèvent leurs deux enfants ayant des besoins spéciaux tandis que Laurel combat un cancer du col de l’utérus. Le couple s’est vu refuser une aide alimentaire l’année dernière parce que les 135 000 dollars qu’il n’avait toujours pas reçus étaient comptabilisés dans leurs revenus.
Cependant, les deux femmes soutiennent toujours qu’il était important de s’exprimer. « Chaque famille mérite le respect, la dignité et une vie sans discrimination et harcèlement.« , ont-elles écrit dans The Advocate. Rachel Cryer et Laurel Bowman ont finalement obtenu gain de cause et terminent l’année avec une bonne nouvelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.