La proposition de loi sur La protection de l’enfant des Républicains va être retirée

Une proposition de loi sur « La protection de l’enfant » signée par 30 députés Les Républicains qui associe pédopornographie et mariage gay, et dont SOS homophobie avait demandé le retrait, va être retiré annonce le député Daniel Fasquelle dans une interview au site Têtu.
 Le député du Pas-de-Calais, porteur de proposition de loi, qui prétendait apporter des « correction » à la loi Taubira en matiière de filiation notamment, reconnaît une rédaction « maladroite ».
 « Pour mettre fin à toute polémique et clore définitivement ce sujet, je proposerai à la rentrée parlementaire de janvier à mes collègues de retirer la proposition de loi en l’état », annonce l’élu LR qui entend toutefois proposer des textes séparés sur le statut du beau-parent et la lutte contre la GPA notamment qui apparaît comme son cheval de bataille. 
 Selon ce texte, pour « mieux protéger l’enfant », il convenait « en premier lieu » transposer en droit français des textes internationaux tels que la « Convention des Nations Unies sur les droits de l’Enfant », « les directives européennes, en particulier celle sur la pédopornographie » et « en second lieu et corrélativement corriger des incohérences de notre droit, qui tiennent, par exemple, à ce que le mariage entre personnes de même sexe ait été mal placé dans le code civil ». 
 « En appelant au remplacement dans le code civil du terme ‘parents’ par ‘père et mère’, ce texte nie l’existence des familles homoparentales et met en cause l situation et les droits de nombreux enfants que ces député.e.s prétendent protéger », dénonçait l’association. 
 Le 21 décembre dernier, SOS homophobie avait condamné cette proposition de loi enregistrée à l’Assemblée nationale en date du 24 octobre 2017 et signée par 30 députés Les Républicains, dont Daniel Fasquelle trésorier du parti de droite. « L’association de la pédopornographie, du mariage pour toutes et tous et de la protection des enfants relève de l’incitation à la haine et à la violence envers les personnes lesbiennes, gay, bi et trans (LGBT) », avait estimé SOS homophobie. 
 Dans son entretien à TETU, Daniel Fasquelle réaffirme par ailleurs son opposition à la PMA pour les couples de femmes qui conduirait, selon lui, à la GPA.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.