Les évêques catholiques exhortent les parents à rejeter leurs enfants trans

Une lettre ouverte de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (USCCB) exhorte les parents à rejeter les enfants transgenres et réaffirmé que le mariage ne peut être que celui d’un homme et d’une femme :.
«En tant que dirigeants de diverses communautés de foi à travers les États-Unis, beaucoup d’entre nous se sont réunis dans le passé pour affirmer notre engagement envers le mariage comme union d’un homme et d’une femme et comme fondement de la société. Nous réitérons que le mariage naturel continue d’être inestimable pour la société américaine.
Nous nous réunissons pour rejoindre nos voix sur un précepte plus fondamental de notre existence commune, à savoir que les êtres humains sont des hommes ou des femmes et que la réalité socioculturelle du genre ne peut être séparée du sexe masculin ou féminin.»
« Nous reconnaissons et affirmons que tous les êtres humains sont créés par Dieu et ont de ce fait une dignité inhérente. Nous croyons aussi que Dieu a créé chaque personne homme ou femme; par conséquent, la différence sexuelle n’est pas un accident ou un défaut – c’est un don de Dieu qui nous aide à nous rapprocher les uns des autres et de Dieu. Ce que Dieu a créé est bon. « Dieu a créé l’humanité à son image; à l’image de Dieu, il les a créés; il les a créés homme et femme « (Gn 1, 27) », lit-on dans la lettre du 15 décembre que l’on retrouve ici.
«Les enfants en particulier sont blessés quand on leur dit qu’ils peuvent «changer» leur sexe ou, en outre, donné des hormones qui affecteront leur développement et les rendront peut-être infertiles à l’âge adulte. Les parents méritent d’être mieux guidés sur ces décisions importantes, et nous exhortons nos institutions médicales à respecter le principe médical de base: «d’abord, ne pas nuire». L’idéologie du genre nuit aux individus et aux sociétés en semant la confusion et le doute de soi. L’État lui-même a donc tout intérêt à maintenir des politiques qui soutiennent le fait scientifique de la biologie humaine et à soutenir les institutions sociales et les normes qui l’entourent».
«Le mouvement d’aujourd’hui pour imposer la fausse idée – qu’un homme peut être ou devenir une femme ou vice versa – est profondément troublant. Cela oblige les gens à aller contre la raison, c’est-à-dire à être d’accord avec quelque chose qui n’est pas vrai, ou à faire face au ridicule, à la marginalisation et à d’autres formes de représailles» .
«Nous désirons la santé et le bonheur de tous les hommes, femmes et enfants. Par conséquent, nous demandons des politiques qui soutiennent la vérité de l’identité sexuelle d’une personne en tant qu’homme ou femme, et la vie privée et la sécurité de tous. Nous espérons une nouvelle appréciation de la beauté de la différence sexuelle dans notre culture et pour un soutien authentique de ceux qui sont en conflit avec leur identité sexuelle donnée par Dieu.»
La lettre a été co-signée par divers chefs religieux basés aux États-Unis, notamment des membres de l’Église luthérienne, de la Société islamique, de l’Église baptiste du Sud, de l’Église anglicane en Amérique du Nord et de l’Église orthodoxe grecque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s