Le catcheur Mike Parrow fait son coming out

Interviewé par Gay Star News, le catcheur indépendant Mike Parrow a fait son coming out. Ce dernier a parlé de sa sexualité pour la première fois en publique.
Basé à Orlando, en Floride, cet homme de 34 ans dit qu’il a avoué son homosexualité pour la première fois à sa famille et ses amis il y a quatre ans, au moment où il a rencontré son futur fiancé, Morgan.
Quand il a déménagé en Floride plus tard, il croyait que c’était le moment idéal pour enfin explorer sa sexualité. Au lieu de cela, ce fut «absolument la pire expérience de ma vie».
«Les hommes gays peuvent être les personnes les plus méchantes et les plus cruelles que vous n’ayez jamais rencontré dans votre vie», raconte til. «J’étais« gros », j’étais« laid », je suis une « armoire », et à l’époque, je cherchais simplement à comprendre ce qui se passait.
«J’ai appris que vous pouvez avoir beaucoup de honte dans la communauté gay ces derniers temps, ce qui est vraiment bizarre, mais ça arrive», a t-il ajouté.
Cette situation l’a placé plus loin dans le placard et l’a fait envisager de se suicider. Parrow dit qu’à un moment il s’est même inscrit à une thérapie de conversion, quelque chose qu’il décrit maintenant comme une «blague absolue».
C’est quand il a rencontré Morgan, cependant, qu’il a finalement réalisé que cela valait la peine d’être lui-même et il a finalement gagné le courage de faire son coming out à sa famille.
<< J’ai toujours su que j’étais gay. Ça n’a jamais été une question dans ma tête. Mais en grandissant, je suis allé dans une école catholique toute ma vie. Ma mère est prof de catéchisme. Je viens d’une petite ville du nord de l’État de New York. Il n’y avait pas de communauté gay florissante. La seule exposition que j’ai vue de toute culture gay était extrêmement efféminée et c’était ce qui était à la télé. Je ne suis pas comme Jack de Will & Grace (série télévisée américaine), donc je ne suis pas gay.
J’ai prié Dieu et j’ai dit : « Montre-moi ce que je dois faire. Montre-moi juste un signe. » Montre-moi quelque chose : suis-je gay ? Suis-je hétéro ? Parce que j’ai essayé de payer pour la thérapie de réorientation sexuelle. C’était une blague absolue. Un peu hilarant.
On entend beaucoup de choses différentes dans les vestiaires que l’on ne dirait jamais dans la vie réelle. Les gens disent des injures à gauche et à droite, alors je m’adresse à eux juste quand j’ai l’impression que c’est allé trop loin, peut-être que ces insultes ne sont pas envers moi, mais si ça va trop loin, je vais leur répondre. Je trouve, surtout avec beaucoup de catcheurs, qu’ils ont besoin de poser des questions, beaucoup de questions. Je suis ouvert et honnête quand les gens me posent des questions, donc je n’ai pas forcément de la haine dans moi, plus de la curiosité. >> a t’il déclaré .

Poster un commentaire

Classé dans coming out

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.