USA: 40% des jeunes LGBT ont envisagé sérieusement de se suicider

Les adolescents LGBT sont plus susceptibles de penser ou de faire une tentative de suicide que les autres jeunes selon une étude publiée par la revue médicale américaine JAMA et publiée par CNN.
Cette étude nationale a été réalisée par un centre médical américain en 2015 et conduite auprès d’un échantillon de 15,624 élèves âgés de 14 à 18 ans.
Parmi les membres de la LGBT qui ont participé à cette étude, 40% ont ainsi affirmé sérieusement avoir envisagé de se suicider; 34,9% ont dit avoir planifié un suicide et 24,9% ont tenté de se suicider au cours de l’année précédent l’étude.
En ce qui concerne les jeunes hétérosexuels interrogés, 14,8% d’entre eux ont sérieusement envisagé de se suicider, 11,9% ont planifié un suicide et 6,3% sont passés à l’acte au cours de la dernière année.
Ce sont les ados qui se disent bisexuels qui sont les plus vulnérables (46% ont envisagé le suicide) et notamment les filles bisexuelles (48% ont déjà envisagé de s’ôter la vie) ou les lesbiennes (40%).
En comparaison, 19.6% des filles qui se considèrent hétérosexuelles ont sérieusement envisagé la possibilité de se suicider.
« Il y a encore trop de jeunes LGBTQ qui grandissent dans des environnements néfastes, qui sont rejetés de leur maison, à l’église ou à l’école, ils sont confrontés à un harcèlement envahissant, ils n’ont pas accès à des espaces sécuritaires ou de soutien. Toutes ces comorbidités s’accumulent et augmentent le risque de suicide », a déclaré Jason Cianciotto, directeur exécutif de la fondation Tyler Clementi.
Cette fondation a pris le nom d’un jeune Américain gay de 18 ans qui s’était jeté d’un pont en 2011 après avoir été harcelé par son colocataire.
Ce dernier avait installé une webcam dans sa chambre et diffusé sur le web des images de lui en train d’embrasser un autre homme.
Dharun Ravi ,l’étudiant qui avait filmé à son insu son compagnon de chambre homosexuel a été condamné à  une peine de 30 jours de prison ,alors qu’il risquait jusqu’à dix ans de prison, et une expulsion des Etats-Unis . Il n’était pas jugé pour le suicide de Tyler Clementi, mais pour atteinte à sa vie privée et homophobie.
Il a été jugé coupable de violation de la vie privée et d’intimidation motivée par un préjugé  sur la personne de Tyler Clementi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s