USA :Isauro Aguirre condamné à mort pour le meurtre de son fils de 8 ans, qu’il soupçonnait d’être « gay »

Isauro Aguirre, a été condamné à la peine de mort. Il avait été déclaré coupable du meurtre en novembre dernier et sera « officiellement condamné » le 8 mars prochain.
Les jurés ont recommandé la sentence, pour « rendre justice au petit garçon », a commenté la présidente, après trois jours de délibérations.
Il était jugé pour la mort du petit Gabriel Fernandez, âgé de 8 ans, qui a succombé après huit mois de tortures.
Au cours du procès, Ezequiel, le grand frère de Gabriel, aujourd’hui âgé de 16 ans, a témoigné, révélant les abominations subies par le petit garçon.
NBC rapportait alors que durant 8 mois, Gabriel avait été torturé après qu’Isauro Aguirre s’était installé au domicile familial en 2012. Ezequiel avait raconté la façon dont le couple se mettait d’accord pour violenter Gabriel qui était régulièrement enfermé dans un petit placard – «la boîte» – les poings liés et bâillonné, privé de nourriture ou d’eau pendant des heures. Il n’avait pas non plus accès à la salle de bain ou aux toilettes. Pire encore, toujours selon le témoignage d’Ezequiel, Isauro Aguirre utilisait une carabine à air comprimé contre l’enfant jusqu’à ce qu’il s’évanouisse. Il le traitait également de «gay» alors qu’il le tapait. Ezequiel avait ajouté que le couple, qui riait lorsqu’il frappait l’enfant, l’avait menacé de lui faire subir la même chose s’il tentait de s’interposer.
La sœur de l’enfant, âgée de 14 ans aujourd’hui, a elle aussi témoigné devant les jurés. En larmes, elle a décrit les horribles tortures subies par son frère alors qu’elle avait 11 ans. Elle a raconté comment il était frappé à coup de battes, de club de golf, de cintre en métal et comment il avait même reçu un coup de carabine dans la bouche. Virgina s’était aussi souvenue que l’enfant était régulièrement obligé à porter du rose pour aller à l’école.
La mère, Pearl Sinthia Fernandez, 34 ans, a décidé de plaider non coupable. Accusé du meurtre, elle encourt aussi la peine de mort, « la seule punition appropriée et juste », a défendu le procureur dans sa plaidoirie, rappelant toutes les souffrances que Gabriel avait subi avant son décès.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.