Un député LR regrette d’avoir signé une proposition de loi faisant un parallèle entre pédopornographie et mariage homosexuel

Jean-Charles Taugourdeau (LR), député du Maine-et-Loire, qui avait cosigné un texte au nom, disait il, de la protection de l’enfant, et qui faisait le parallèle entre pédopornographie et mariage homosexuel regrette de l’avoir fait explique t’il à Ouest France ce lundi 18 décembre
Le 24 octobre dernier, vingt-huit députés LR (ou divers droite) cosignaient une proposition de loi sur la protection de l’enfant. Une initiative de Daniel Fasquelle, élu du Pas-de-Calais, soutenue Jean-Charles Taugourdeau, député du Maine-et-Loire.
En cause , une proposition de loi « visant à la protection de l’enfant » cosignée par une petite trentaine de députés LR. Dans l’exposé des motifs de ce texte, les élus proposent ainsi :
Tout d’abord, par la transposition des textes internationaux, en particulier la Convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant, la Convention de la Haye sur l’adoption ainsi que les directives européennes, en particulier celle sur la pédopornographie.
Mais c’est la suite qui a gêné Jean-Charles Taugourdeau :
En second lieu et corrélativement, par la correction des incohérences de notre droit, qui tiennent, par exemple, à ce que le mariage entre personnes de même sexe ait été mal placé dans le code civil.
Daniel Fasquelle, opposant au mariage gay, avait été chargé de travailler sur l’abrogation de la loi Taubira, par l’équipe de Nicolas Sarkozy, avant la présidentielle.
Jean-Charles Taugourdeau, lui, a  changé d’avis. « Ce lien entre les deux sujets ne me plaît pas spécialement, et j’ai sans doute trop survolé ce texte. J’avoue avoir suivi Daniel Fasquelle sur une autre proposition de loi sur l’autisme, et je lui ai fait confiance. À l’avenir, Je serai beaucoup plus prudent. »
Il y a quatre ans, Jean-Charles Taugourdeau  avait demandé que le sujet du mariage homosexuel soit tranché « par le biais du référendum ». Il avait même déposé plusieurs amendements « visant à préserver notre structure familiale et le bien-être des enfants au sein de la cellule familiale ».
Aujourd’hui, le ton a changé le député dit n’avoir « aucun problème avec le mariage gay. J’en ai célébré de nombreuses fois en mairie à Beaufort », poursuit-il, avant d’enfoncer le clou : « Il y a souvent beaucoup d’émotion, d’attention, de dignité, à un niveau qu’on retrouve trop rarement dans les mariages hétéros… »
« Je le redis, ce n’est pas du tout ma position », conclut-il, évoquant la possibilité d’enlever sa signature. L’initiative législative, de toute façon, n’a aucune chance d’aboutir.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, mariage homosexuel, politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.