Une personne intersexe dépose une plainte pour « violences volontaires »

Une personne intersexe, opérées dans son enfance, souhaite que les « mutilations » qu’elle a subie soient reconnues par la justice. Elle a porté plainte.
A 38 ans, ila décidé de porter plainte pour « violences volontaires sur mineur ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente », faites par les médecins qui l’ont opéré à sept reprise après sa naissance, en 1979, pour que son genre puisse être défini comme « masculin ».
Un « simple problème de tuyauterie à résoudre », pour le chirurgien, confie-t-il, mais qui lui causé une puberté précoce et des souffrances consécutives à ses opérations.
La plainte a été déposée contre X bien que nommant quatre médecins et deux hôpitaux. Elle vise « la reconnaissance du caractère mutilant de ces opérations », selon les avocats de Camille.
« J’ai attendu d’avoir 36 ans pour comprendre que j’avais été mutilé, explique-t-il. Je veux maintenant éviter cela aux autres enfants ».
Une juge de Clermont-Ferrand instruit depuis plus d’un an la plainte; une première en France qui pourrait conduire à un procès d’assises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s