Australie : dégradation d’une fresque représentant George Michael

Une fresque peinte sur un mur dans la banlieue ouest de Sydney a été la cible, une nouvelle fois, de détériorations volontaires. Cette peinture mettait en scène le chanteur George Michael portant une écharpe arc-en-ciel autour de son cou.
Scott Marsh et le groupe stereogamous ont représenté George Michael dans une immense peinture murale en son honneur.
Ils ont créé cette fresque à Sydney au coin de Bray Street et Concord Street, sur la maison de Jonny Seymour, juste en bas de la route à l’entrée du Sydney Park.
Dans un post sur Facebook, stereogamous écrivait: « Voici Saint George, Saint Patron des Parcs la nuit. Se souvenir de cet amant et militant qui veille sur nous tous. »
Peinte quelques semaines seulement après la disparition du chanteur britannique le 25 décembre dernier, la fresque était devenue un lieu très visité par les fans de George Michael. « Certains laissaient même des fleurs, des cartes et des bougies au pied du mur « , explique l’auteur de la fresque Scott Marsh, au HuffPost Australie. Le jeune artiste avait baptisé son œuvre : « Saint George » pour que les homosexuels aient eux aussi un Saint auquel se vouer.
La fresque avait déjà été vandalisée en Octobre  quand des Vandales ont défiguré la fresque avec des œufs et tagué des insultes homophobes .
Une nouvelle fois l’oeuvre a été attaquée par un groupe d’anti-mariage gay qui, dans la nuit du 17 au 18 novembre, a littéralement saccagé ce « Saint George », le recouvrant de peinture noire sur plus de la moitié de sa surface.
L’homme à l’origine de cet acte de vandalisme a rapidement été interpellé par la police. Il est âgé de 23 ans et comparaîtra devant un tribunal local le 7 décembre prochain.
Suite à cette dégradation, de nombreux locaux se sont mobilisés dans la soirée du 18 novembre. Leur idée? Combler tout cet espace noir avec leurs messages d’amour, de paix et de tolérance. Un des habitants locaux venus admirer la « nouvelle » fresque expliquait ceci au HuffPost Australie: « C’est un acte qui divise, mais nous n’allons pas envenimer la chose. Nous allons rester forts et nous allons faire quelque chose autour de l’amour plutôt que de prôner la haine. »
Sur le mur, on peut lire entre autre: « L’amour vaincra », « Trop tard, on a gagné » ou encore « Non à la haine et à l’intolérance ».

Poster un commentaire

Classé dans info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.