Suisse : Un guide pratique pour l’accueil des réfugiés LGBTI

Le projet Asile LGBT Genève de la Coordination asile.ge publie un guide pratique pour un accueil inclusif et égalitaire des réfugiés LGBTI. Résultat d’un programme commun lancé en février 2016 par des organisations lesbiennes, gay, bi et trans et des associations actives dans le domaine de l’asile, la brochure a pour objectif de développer la prise de conscience, les connaissances et les compétences des professionnels de l’asile et des personnes engagées auprès de réfugiés.
Asile LGBT Genève l’avait constaté dans son rapport publié en janvier 2017: la prise en charge des LGBTI relevant de l’asile n’est pas adaptée. Les réfugiés «arc-en-ciel» – on estime qu’ils seraient 40 à 80 à arriver chaque année à Genève – vivent dans une insécurité constante, réelle et/ou ressentie, en particulier dans les foyers d’accueil. Cette situation les pousse à l’invisibilité et à l’auto-exclusion et a pour conséquences un isolement social et émotionnel important, l’inaccessibilité de certaines ressources et services, ainsi qu’un accroissement de leur fragilité physique et psychique.
Ce nouveau guide répond donc à un véritable besoin. Après une première partie théorique, qui aborde notamment la question du parcours des réfugiés LGBTI depuis leur pays jusqu’en Suisse, il propose des outils pratiques, sous forme de dialogues et de mises en situation, qui apportent des réponses concrètes aux situations rencontrées au quotidien par les professionnels. La publication compile également de nombreuses ressources et contacts au niveau genevois et romands, ainsi qu’un vocabulaire thématique dans les principales langues parlées par les réfugiés.
Entrer en contact et entamer un dialogue avec les requérant-e-s d’asile lesbiennes, gay, bi ou trans (LGBT) pour mieux répondre à leurs besoins spécifiques: voilà le projet lancé en janvier par la Coordination asile.ge, en partenariat avec la Fédération genevoise des associations LGBT. Une page web multilingue (français, arabe, anglais, farsi, érythréen, espagnol et portugais) a été mise …
A Genève , maisaussi partout en Suisse , les réfugiés LGBTI vivent dans une insécurité constante, qu’elle soit réelle et/ou ressentie, en particulier dans les foyers d’accueil. Cette situation les pousse à l’invisibilité et à l’auto-exclusion. Avec pour conséquences un isolement social et émotionnel
source : www.lecourrier.ch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.