Indonésie : arrestations de quatre hommes accusés d’avoir diffusé du matériel immoral sur les réseaux sociaux

La police criminelle indonésienne a arrêté quatre hommes gays âgés de 22 à 42 ans dans la capitale, Jakarta. Ils sont accusés d’avoir diffusé du matériel « immoral » sur les réseaux sociaux.
Ces hommes auraient posté des photos avec un contenu sadomasochiste sur Facebook, mais sans représentations pornographiques.
Les suspects ont été exhibés jeudi lors une conférence de presse. Toutefois, leurs noms n’ont pas été mentionnés et ils ont été autorisés à cacher leurs visages sous des cagoules.
Mais les quatre hommes ont dû se tenir derrière les officiers quand ceux-ci ont présenté le matériel BDSM comme des fouets ou des menottes comme preuve de leur supposée « déparavayion » et devaient également porter un signe autour du cou les identifiant comme « Esclave » ou « Maître ».
Selon le porte-parole de la police, il s’agit d’un « matériel sexuellement immoral qui est classé comme BDSM »(Bondage, Domination et Soumission, Sadisme et Masochisme).
En Indonésie les actes homosexuels ne sont pas illégaux à l’exception de la province ultra-conservatrice d’Aceh. Cependant, la répression gouvernementale contre les personnes LGBT a considérablement augmenté ces dernières années.
Les arrestations se multiplient. Il y a tout juste un mois, l’arrestation de 51 personnes dans un sauna gay a fait la une des journaux.
Un projet de loi prévoit également que la représentation de l’homosexualité dans un programme de télévision devrait être complètement interdite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :