Le mari de mon frère, tome 4

  

Depuis le départ de son épouse avec qui il est malgré tout resté en bons termes, Yaichi élève seul sa fille, Kana, en troisième année à l’école primaire. Leur quotidien se déroule le plus naturellement du monde, Yaichi étant un père attentif qui fait de son mieux, et Kana une enfant adorable et forcément curieuse à son âge. Mais voici qu’un jour, ce quotidien est bousculé par l’arrivée de Mike Flanagan, un imposant Canadien qui, dans son pays, a épousé Ryôji. Ryôji ? Hé bien, il s‘agissait du frère jumeau de Yaichi. Dans leur enfance, tous deux étaient inséparables. Mais le jour où, à l’époque du lycée, Ryôji a avoué à son frère être gay, il n’y a certes eu aucune rixe, mais leurs chemins se sont petit à petit éloignés. Aujourd’hui, Ryôji est malheureusement décédé. Et tout comme ce fut le cas pour ses parents, Yaichi n’a pas réussi à verser de larmes en apprenant récemment la nouvelle de la disparition de ce frère qu’il n’a pas vu pendant plusieurs années. Mais au contact de Mike, il pourrait beaucoup gagner. Bien sûr, dans un premier temps, il ne sait absolument pas comment il doit réagir vis-à-vis de ce beau-frère homosexuel. Mais il pourrait bien être mis sur la voie par sa propre fille, qui, du haut de ses quelques années de vie, voit surtout en Mike son oncle canadien adoré.
Ce quatrième volume tant attendu nous révèle la conclusion des aventures d’un trio qui a séduit jeunes et moins jeunes: la petite Kana, son père Yaichi et Mike, le Canadien qui a épousé Ryôji, frère jumeau, maintenant décédé, de Yaichi.
L’un des éléments surprenants de cette bande dessinée et que son auteur, Gengoroh Tagame, est surtout connu pour une œuvre graphique résolument adulte avec des illustrations et récits dépeignant des scènes sadomasochismes assez violentes, bien qu’élégamment mâtinées de romantisme. Non contente de remporter un succès populaire, la BD a par ailleurs remporté le Prix d’excellence du Japan Media Arts Festival, en 2015 et fait partie de la sélection officielle du Festival d’Angoulême de 2017.
Dans ce quatrième et dernier opus, le voyage de Mike touche à sa fin. Il était venu pour communier avec le pays où naquit son défunt mari et, malgré tout le plaisir ressenti à découvrir le frère jumeau de ce dernier ainsi que sa petite fille, il lui faut se résoudre à rentrer au Canada. Avant son départ, Mike a cependant une mystérieuse promesse à tenir. La venue de Mike à l’école de Kana semble également avoir créé de grands remous et c’est l’heure de faire face à la musique!
Un dernier volume, à la fois amusant et touchant, qui porte donc sur la notion de départ, mais également sur la promesse des retrouvailles. Une splendide bande dessinée qui a su toucher un public varié et qui, par l’intermédiaire d’un étranger en sol nippon , a atteint deux objectifs: démystifier l’homosexualité ainsi que la société japonaise. Deux variantes sont disponibles: le volume 4 en mode solo ou accompagné d’un coffret cartonné pour y ranger l’ensemble des volumes de la tétralogie..
Le mari de mon frère / Gengoroh Tagame. Rancon: Akata, 2017. Volume 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :