Biélorussie : Descentes de police dans les bars et fermeture d’un site de rencontre

photo : getty

Les personnes LGBT « sont confrontées à une répression alarmante » en Biélorussie, selon des militants des droits LGBT. Cette répression est dénoncée et est semblable à la situation d’autres communautés LGBT dans la région.
Deux clubs fréquentés par la communauté LGBT ont fait l’objet de descente de police le week-end dernier.
La police a recueilli des informations relatives aux clients du Club Burlesque et du Casta Diva, dans la capitale, Minsk, selon le réseau russe LGBT.
« Certains clients ont été arrêtés, a rapporté le groupe. Les raisons des détentions ne sont pas connues ». Un témoin oculaire a déclaré que les autorités avaient demandé aux gens de montrer leur passeport et noté leurs noms.
Un site de rencontres pour les hommes homosexuels aurait également été fermé par le gouvernement.
Ces actions anti-gays ont apparemment été faites sur les ordres directs du président Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994.
Accusé de diriger son pays en dictateur il y a quelques années, Loukachenko avait répondu qu’il était « préférable d’être un dictateur que gay ».
La répression de ces derniers jours en Biélorussie fait un écho troublant aux purges homophobes en Azerbaïdjan, en Tchétchénie et au Tadjikistan.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.