Le Paraguay interdit la propagande gay

Le Paraguay a interdit aux écoles publiques d’utiliser ou de diffuser des matériaux sur «l’idéologie du genre», selon NBC News .
Tout comme l’interdiction en Russie de la «propagande homosexuelle» qui encouragerait les «relations non traditionnelles», l’interdiction de «l’idéologie du genre» empêche les écoles d’enseigner un programme d’études LGBT.
« Nous respectons naturellement toutes les différentes options, mais nous n’allons pas les inculquer dans nos écoles publiques », a déclaré le ministre de l’Education, Enrique Riera, lors d’une conférence de presse.
Riera, qui dit que le gouvernement a la responsabilité de promouvoir les «familles traditionnelles» composées d’un «père, mère et enfants», a également dit qu’il allait brûler tous les livres qui répandent «l’idéologie du genre».
Somosgay , une organisation paraguayenne de défense des droits des LGBT, a condamné l’interdiction, affirmant que le terme «idéologie du genre» avait été «inventé par des groupes conservateurs pour continuer à justifier la violence et la discrimination».
La nouvelle interdiction défie le Consensus de Montevideo, adopté par le Paraguay et d’autres pays latino-américains en 2013, qui exige que les pays mettent fin à la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.
« Sous le couvert de l’expression malveillante » idéologie du genre « , ce qui se passe réellement, c’est la suppression de l’éducation sur l’égalité et la discrimination, qui est une obligation internationale de l’Etat paraguayen », déclare Erika Guevara Rosas. « Exclure l’éducation sur l’égalité des programmes équivaut à promouvoir la violence et la discrimination, avec des conséquences extrêmement graves. Cette décision représente un pas en arrière extrêmement dangereux pour les droits de l’homme dans notre pays.  »
Alors que l’activité sexuelle entre personnes de même sexe est légale au Paraguay, il n’y a pas de reconnaissance légale des couples de même sexe ou des lois anti-discrimination protégeant les personnes LGBT.
En 2013, le candidat présidentiel paraguayen, Horacio Cartes, qui est actuellement au pouvoir, a été obligé de s’excuser après avoir déclaré qu’il se tirerait dessus si son fils était gay.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :