USA :le procès d’Isauro Aguirre qui avait tué son beau fils qu’il croyait gay, et de sa femme s’ouvre enfin

Gabriel, un enfant de 8 ans, est mort sous les coups d’Isauro Aguirre, son beau-père alors âgé de 37 ans. Ce dernier suspectait son beau-fils d’être homosexuel et lui faisait vivre un véritable calvaire depuis plusieurs mois.
Le décès de Gabriel a été causé par les innombrables coups de son beau-père portés au visage et sur le corps. « Dix fois dans la tête, vingt fois dans le » a admis Isauro Aguirre.
Pendant plusieurs mois précédant sa mort, Gabriel Fernandez vivait sous la torture de son beau-père. Homophobe assumé, Isauro Aguirre était convaincu que son beau-fils était homosexuel, et tenait à le lui faire payer en conséquence.
« Chaque parcelle de son corps a été exploitée pour davantage de souffrance» , a expliqué l’un des ambulanciers qui a répondu à “l’appel d’urgence” de la mère, et trouvé l’enfant nu dans sa chambre avec une fracture du crâne et plusieurs côtés brisées. Il est décédé deux jours après.
« Ses parents lui avait fait avaler les excréments du chat et son propre vomi lorsqu’ils l’avaient surpris en train de jouer à la poupée» , témoigne Ezequiel, le grand frère de Gabriel, 13 ans. « Maman disait qu’il était gay et l’appelait le petit homo. Elle l’aspergeait de spray au poivre et l’enfermait toutes les nuits dans le placard avec une chaussette dans la bouche. Il n’avait pas le droit d’aller aux toilettes.»
Gabriel avait d’ailleurs laissé un mot dans sa classe évoquant son suicide, las d’endurer les abus. Aucune preuve de maltraitance n’étaient constatés pour les services sociaux, sollicités régulièrement par son instituteur et son grand-père .
Ils n’ont jamais cherché à approfondir leur investigation ni demander par exemple à l’enfant de relever sa chemise pour pouvoir constater les marques des sévices.
Quatre ans après les faits, le procès d’Isauro Aguirre et de sa femme, la mère du petit Gabriel, s’ouvre enfin aux États-Unis. S’il plaide coupable, le tueur tient toutefois à faire savoir qu’il a aussitôt appelé le 911 pour tenter de sauver la vie à Gabriel. « Je n’ai jamais voulu qu’il meure » scande l’homme… James Cermak, un ambulancier paramédical pour le département des incendies du comté de Los Angeles, a déclaré que le corps du garçon avait été « incroyablement » endommagé lorsqu’il a été retrouvé sans vie dans l’appartement du couple, un soir de 22 mai 2013.
lire aussi : 
USA: Ils ont abusé de leur enfant car ils croyaient qu’il était gay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :