ONU :les Etats-Unis votent contre une résolution pour l’abolition de la peine de mort pour homosexualité

L’administration Trump est sous le feu des critiques des militants LGBT et des défenseurs des droits de l’homme lors d’un vote mardi contre une résolution condamnant l’utilisation de la peine de mort.
Comme le rapporte BuzzFeed, le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU a adopté par 27 voix pour et 13 contre une résolution contre l’usage injustifié de la peine de mort à l’encontre des femmes, des handicapés, sur des critères ethniques ou pour homosexualité. Le caractère inédit de cette résolution tient d’ailleurs au fait que pour la première fois, il est explicitement fait mention des relations entre personnes de même sexe.
Le vote du mardi au Conseil des droits de l’homme de l’ONU était une mesure qui encouragerait les États membres à appliquer un moratoire à l’utilisation de la peine de mort, notant dans son préambule la manière dont elle peut être injustement appliquée aux femmes, aux personnes handicapées, le long de les divisions raciales et les personnes impliquées dans des « relations consensuelles entre personnes de même sexe ». Cette résolution a été adoptée par un vote de 27 voix contre, 13 contre et 7 abstentions.
Parmi les 13 voix, on trouve les Etats-Unis qui ont voté contre cette résolution aux côtés du Bangladesh, de l’Egypte, de la Chine, du Burundi, de l’Inde, du Japon, du Qatar, de l’Arabie Saoudite, des Emirats arabes unis, de l’Irak et de l’Ethiopie.
Nikki Haley, l’ambassadrice américaine à l’ONU, a répondu à ses détracteurs en justifiant que cette résolution condamnait la peine de mort dans toutes ses dimensions (et plaidait pour l’abolition).
« L’ambassadeur Haley a échoué à la communauté LGBTQ en ne s’opposant pas à l’utilisation barbare de la peine de mort pour punir les personnes dans des relations homosexuelles », a déclaré Ty Cobb, directeur de Human Rights Campaign Global, dans une déclaration envoyée par courrier électronique peu de temps après le vote . « Alors que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a pris cette étape cruciale, l’administration Trump / Pence a échoué à montrer son leadership sur la scène mondiale en ne défendant pas cette mesure critique. Le mépris flagrant de cette administration pour les droits de l’homme et LGBTQ dans le monde est au-delà de la honte. « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :