Azerbaïdjan: HRW dénonce des « tortures » de militants LGBT

Human Rights Watch a accusé mardi la police d’Azerbaïdjan de mener une « campagne violente » contre des militants LGBT exposés selon cette ONG à des « tortures » avec chocs électriques dans l’ex-république soviétique du Caucase du Sud.
« La police en Azerbaïdjan mène une campagne violente en arrêtant et en torturant des homosexuels ou bisexuels présumés, tout comme des femmes transgenres », a affirmé HRW dans un communiqué.
Des « dizaines de personnes » ont ainsi été arrêtées à Bakou, la capitale azerbaïdjanaise depuis mi-septembre pour des « accusations douteuses », indique le communiqué. Certains d’entre eux ont été « battus et exposés à des chocs électriques » utilisés pour leur extorquer de l’argent ou révéler les noms des autres homosexuels, assure HRW, précisant avoir obtenu ces informations auprès des personnes qui ont ensuite été relâchées et leurs avocats.
HRW prône « une enquête indépendante approfondie » en appelant à « engager des poursuites contre les responsables de ces arrestations arbitraires et en particulier des tortures ».
Cette déclaration intervient alors que la police azerbaïdjanaise a annoncé lundi avoir arrêté depuis la mi-septembre 83 personnes pour prostitution, en assurant qu’il ne s’agissait pas de « persécution de minorités sexuelles ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :