Enquête sur l’attachement des Européens de confession musulmane au pays dans lequel ils vivent

Une enquête qui vient d’être publiée par l’Agence européenne des droits fondamentaux de l’Union européenne révèle l’attachement des Européens de confession musulmane au pays dans lequel ils vivent.
Les résultats ont été publiés jeudi 21 septembre par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA). Il porte sur 10 527 personnes qui ont déclaré être musulmanes, interrogées dans quinze États membres de l’UE.
Ainsi, 76% des personnes interrogées se disent « fortement attachées » et plus encore dans les pays comme la Finlande, la Suède, le Royaume-Uni, la France et la Belgique, mais dans une moindre mesure en Grèce, Italie, Pays-Bas ou encore en Autriche. Etonnement, en France et aux Pays-Bas, cet attachement est moins fort chez les enfants que leurs parents.
Près de la moitié des interrogés (48% exactement) se sentent « totalement à l’aise » à l’idée d’un mariage d’un membre de leur famille avec quelqu’un d’une autre religion.
Les Européens musulmans se disent, quant à eux, très « ouverts » à la différence : autour de 80 % d’entre eux affirment avoir des amis d’une autre origine ethnique ou appartenant à la population majoritaire, et même 88 % d’une autre religion. Ils se disent « très à l’aise » (9 points sur une échelle de 1 à 10) avec l’idée d’avoir « des voisins de différente religion, origine ethnique ou présentant un handicap ».
Le niveau d’acceptation est cependant « plus faible en ce qui concerne les lesbiennes, les homosexuels, les bisexuels, ou les transsexuels ».
Contrairement aux idées reçues, comme en France par exemple, la très grande majorité (76%) des personnes interrogées fait confiance aux institutions comme la justice et la police, taux plus élevé que le reste de la population. Toutefois, ce taux est moins élevé chez les enfants que leurs parents.
L’enquête révèle également que 39% des musulmans européens sondés se sentent discriminés par rapport à leurs origines ou leur religion et 27% déclarent que cette discrimination a pris la forme d’un acte de harcèlement et 10% ont dénoncé cet acte ou décidé de porter plainte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s