Ouganda : aucune manifestation LGBT n’est autorisée

Comme l’année dernière, la marche des fiertés et la semaine d’événements spéciaux avait été prévue par les organisations LGBT d’Ouganda ont été interdits en amont par le ministre d’Etat de l’Ethique et de l’Intégrité, Simon Lokodo, connu pour ses prises de position et ses propos virulents contre la communauté homosexuelle.
Simon Lokodo est le ministre d’Etat de l’Ethique et de l’Intégrité. Et il a prévenu : si la communauté LGBT décidait de descendre dans la rue malgré l’interdiction,  « Ils seront arrêtés ».
L’Ouganda n’apprécie pas les comportements pervers des LGBT. Cette conduite n’est pas appropriée dans ce pays. Montrer de la fierté parce que l’on est LGBT ou activiste pour la cause est inacceptable », estime-t-il.
Du côté de la communauté LGBT en Ouganda, c’est la déception. Isaac Mugisha est le coordinateur de l’ONG ougandaise Pride Uganda en charge de l’organisation de la marche. Il est déçu, mais surtout s’inquiète pour la sécurité des membres de la communauté encore traumatisée par les arrestations et les violences qui avaient eu lieu l’année dernière.
« C’est triste, très, très triste. Et tout le monde, toute la communauté est dévastée, explique-t-il. Nous ne nous sentons pas en sécurité du tout. Nous allons organiser quelque chose, mais je ne sais pas quand nous allons être en mesure d’organiser quelque chose de nouveau. Nous souhaitons être sûrs de la sécurité. »
En Ouganda, les personnes LGBT encourent toujours légalement la prison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :