USA :Le ministère de la Justice a ordonné de publier les documents sur la «purge gay» de 1950

Un juge fédéral a ordonné au ministère de la Justice de publier tous les documents liés à sa purge des employés LGBTQ dans les années 1950 .
La Mattachine Society, une association américaine fondée en 1950 , a mené une lutte juridique de cinq ans pour obtenir que les documents soient publiés. Les documents sont liés à l’ordonnance définitive 10450 du président Dwight Eisenhower, qu’il a signée en 1953.
L’ordonnance exécutive a donné aux chefs d’agence le pouvoir de licencier les travailleurs qui représentaient un risque de sécurité nationale.
C’est cette ordonnance qui a servi de justification juridique pour que le FBI de J. Edgar Hoover chasse et licencie des milliers d’employés gays et lesbiens du gouvernement fédéral.
La purge a été abandonnée en 1975 par la Commission de la fonction publique des États-Unis, qui est le bureau qui s’occupe des employés fédéraux.
La discrimination s’est poursuivie jusqu’à l’ ordonnance de Bill Clinton en 1998 qui interdit la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle chez le personnel fédéral et l’ ordonnance de Barack Obama en 2014 qui interdit la discrimination fondée sur l’identité de genre .
La procureure Lisa Linsky, qui a travaillé sur l’affaire, a déclaré: «Il est important de préserver l’histoire américaine LGBT. Mais il est également important que nos alliés et les autres concitoyens comprennent ce que le gouvernement a fait afin que nous puissions faire de notre mieux pour éviter que l’histoire ce répète »
Elle a ajouté qu’aucune date n’était prévue pour savoir si les documents seront effectivement publiés.
Les Daughters of Bilitis et la Mattachine Societyces sont à l’origine du mouvement de libération des droits homosexuels aux États-Unis, qui prend son véritable essor après 1945.
La Peur violette ou peur lavande (en anglais : Lavender scare) désigne une vague de persécution des homosexuels qui a éclaté aux États-Unis pendant les années 1950. La peur violette est liée à la peur rouge qui s’est développée à l’époque du maccarthysme.
Au début de la guerre froide, l’homosexualité est encore considérée comme une maladie psychiatrique aux États-Unis et la sodomie est passible de prison dans de nombreuses régions du pays. Gays et lesbiennes sont donc susceptibles de chantage et le gouvernement américain craint que l’URSS ne se serve d’eux pour obtenir des secrets d’État.
Afin de se débarrasser de ces cibles potentielles, le gouvernement organise donc une « chasse aux sorcières » qui vise à débusquer et renvoyer les homosexuels qui travaillent dans la fonction publique. En 1950, le sous-secrétaire d’État John Peurifoy informe ainsi le public qu’il a renvoyé 91 gays et lesbiennes du Département d’État. Le sénateur Joseph McCarthy poursuit le travail du sous-secrétaire en nommant Roy Cohn, un homosexuel dans le placard, à la tête du comité chargé de lutter contre la « menace violette ». Durant leur campagne, les deux hommes n’hésitent pas à faire chanter leurs opposants en les menaçant de les dénoncer comme homosexuels. (source wikipedia )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :