Cameroun : Le centre CAMFAIDS rouvre, la persécution s’accentue

L’association LGBTI camerounaise CAMFAIDS vient de rouvrir son centre, qu’elle a fermé le 17 juillet pour des raisons de sécurité. Mais les représentants de CAMFAIDS ont reçu une convocation par la police à se présenter au commissariat pour motif de « promotion des pratiques homosexuelles. »
CAMFAIDS (la Cameroonian Foundation for AIDS) a publié ce communiqué:
Suite à la réouverture de son centre d’accueil et d’écoute après une semaine de fermeture préventive après une série d’attaques a caractère homophobes en générale et transphobes en particulier la CAMFAIDS reçoit une convocation à se présenter au commissariat du 5e arrondissement pour motif de « promotion des pratiques homosexuelles »
C’est ce vendredi 28 juillet 2017 que le chef du quartier titi garage vient déposer une plainte contre les représentants de CAMFAIDS qui sont convoqués à se présenter de toute urgence ce lundi 31 juillet 2017 9h30 au commissariat du 5e arrondissement pour motif: « promotion de pratiques homosexuelles »
A titre de rappel plusieurs staffs et bénéficiaires (07 personnes) de l’association ont été victime de violence de la part des populations du quartier Titi Garage à Yaoundé ou est situé son centre d’accueil et d’écoute au-delà des violences on enregistre également : les caméras et tôles extérieures de son portail arrachées, son portillon endommagé et son toit caillassé. Au pic des agressions l’association avait décidé de prendre une mesure préventive en fermant son centre d’écoute et d’accueil durant une semaine du 16-24 juillet 2017.
Cependant malgré cette fermeture temporaire et la plainte déposée contre un des assaillants la pression des agresseurs se poursuit.
La Lutte continue ! Dans ce climat délétère l’association continu ces activités de lutte contre le VIH et de défense de Droits de l’homme.
Son président du conseil d’administration, son directeur exécutif et son coordonnateur droits humains et plaidoyer comptent se présenter au commissariat ce lundi 31 juillet à 9h30 pour être attendu par les autorités de maintien de l’ordre qui tardent toujours à répondre efficacement à la plainte pour agression portée par CAMFAIDS depuis le 17 juillet 2017.
La CAMFAIDS réitère ses missions de « lutte contre le VIH auprès des populations clé au Cameroun » , affirme sa conviction dans la lutte contre toutes sortes de violences et violations des droits des populations LGBTI au Cameroun. [Elle] Rappelle à l’état du Cameroun ses obligations régaliennes a protéger l’intégrité, la dignité et la sécurité a tous ces citoyens et à garantir le respect de la liberté d’association.
source : https://76crimesfr.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :