Deux retraites pour aider les personnes homosexuelles à se sentir pleinement accueillies dans l’Église

Cette semaine  démarrent deux propositions de retraites pour aider les personnes homosexuelles à se sentir pleinement accueillies dans l’Église.
Au cœur de l’été, deux retraites spirituelles sont proposées aux personnes homosexuelles, mais aussi à leurs proches, parents ou conjoints.
L’association Devenir un en Christ (DUEC), qui accompagne les personnes homosexuelles dans l’Église depuis trente ans, attend une trentaine de participants à l’abbaye de Cîteaux, du 31 juillet au 6 août. Intitulé « Chrétien-ne et homosexuel-le : quels chemins de vie ? », le parcours est essentiellement construit autour de la relecture de vie dans la tradition ignatienne, sans consigne particulière quant à la suite.
Cette même semaine, la communauté de l’Emmanuel et l’association Courage – un mouvement d’Église né aux États-Unis dans les années 1980 – proposent au sanctuaire de Paray-le-Monial, pour la troisième année consécutive, le parcours « Homosexualité : vivre avec et accompagner ». Principale particularité : il est explicitement demandé aux participants d’essayer de vivre la continence et la chasteté.
Comme les deux années précédentes, une soixantaine de participants sont attendus, dont une grande partie sont des parents ou des proches ayant dans leur entourage une personne homosexuelle.
Deux approches différentes, donc, mais un objectif commun : aider les personnes homosexuelles à « faire l’unité » dans leur vie. « Les croyants homosexuels ont tendance à tout cloisonner : vie sociale, familiale, spirituelle, souligne Régis Coudray, président de DUEC. Notre but premier est donc de les aider à se poser, comme ils sont, avec leurs difficultés, sachant que le rapport entre foi et homosexualité n’est jamais simple. »
D’où le choix de cadres à la fois apaisants et rassurants pour organiser ces retraites : un sanctuaire, une abbaye, où la communauté joue un rôle essentiel dans les temps de prière.
L’exhortation Amoris Laetitia du pape François, mais aussi et surtout son « Qui suis-je pour juger ? » lancé aux journalistes lors d’un de ses déplacements, ont aussi contribué à faire évoluer les esprits.
Outre DUEC et Courage, d’autres associations existent comme Béthanie, davantage centrée sur la prière, ou encore David et Jonathan sur le partage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :