USA : Donald Trump ne veut pas de personnes transgenres dans l’armée

Donald Trump a annoncé ce mercredi sur Twitter que les personnes transgenres ne pourraient désormais plus intégrer l’armée américaine.
« Après consultation avec mes généraux et experts militaires, sachez que le gouvernement américain n’acceptera et n’autorisera plus d’individus transgenres à servir à quelque poste que ce soit dans l’armée américaine. Nos forces armées doivent être concentrées sur la victoire décisive et écrasante, et ne peuvent pas être accablées par le poids des gigantesques coûts médicaux et de la perturbation que la présence de personnes transgenres entraînerait. Merci »
Aux États-Unis, l’armée s’était en effet engagée depuis septembre 2016 à prendre à sa charge les frais médicaux des personnes transgenres. Chelsea Manning, ancienne militaire emprisonnée pour avoir fait fuiter des documents confidentiels de l’armée, en avait bénéficié, poussant le gouvernement à ensuite généraliser la prise en charge – qui comprend le suivi psychologique, le traitement hormonal et éventuellement l’opération chirurgicale de changement de sexe.
Cette prise en charge n’est toutefois pas automatique : elle concerne les personnes transgenres atteintes de dysphorie de genre (trouble de l’identité de genre), un mal-être qui peut conduire à des dépressions ou autres troubles mentaux. De plus, le Pentagone avait demandé un rapport sur le coût de cette réforme au groupe indépendant Rand Corp. avait estimé que les coûts pour l’armée s’élèveraient à 3 à 4 millions de dollars, un montant négligeable comparé aux 6 milliards de dollars dépensés chaque année pour la santé des membres des forces armées américaines.
Le 1er juillet, le secrétaire américain à la défense James Mattis avait déjà prolongé de 6 mois le délais que l’administration Obama s’était fixé pour approuver ou non le recrutement de personnes transgenres dans l’armée.
Quant à la « perturbation » engendrée, le Williams Institute rappelle que 15 500 personnes transgenres sont déjà engagées dans l’armée américaine
D’après Rand Corp. en 2016, cette prise en charge n’aurait « aucun effet sur la motivation des troupes à partir au combat ». Entre temps, personne ne s’est plaint de la réforme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :