Chine : un hôpital condamné pour avoir pratiqué une thérapie de conversion

Un hôpital psychiatrique de Zhumadian a été condamné à faire des excuses publiques et à verser au plaignant des dommages et intérêts pour avoir imposé à un patient gay un traitement censé le «guérir »de  son orientation sexuelle.
. La victime, M. Yu, avait été interné de force dans l’établissement en octobre 2015 par sa famille. Il venait de révéler son homosexualité à son épouse et demander le divorce.
Il avait alors été diagnostiqué de «problèmes d’orientation sexuelle». L’hôpital avait refusé de le laisser sortir malgré ses demandes expresses, lui imposant un traitement médicamenteux forcé censé le «guérir».
Les «thérapies de conversion» sont considérées comme non-scientifiques et inefficaces par les experts. Mais elles restent proposées par d’innombrables cliniques dans le pays.
La Chine a retiré en 2001 l’homosexualité de sa liste des maladies mentales. Mais les hommes et femmes homosexuels y font toujours l’objet de discriminations et d’intenses pressions familiales.
«Ce verdict revêt une grande importance pour les homosexuels car aucune loi n’offre de protection» contre ces traitements forcés, a indiqué Peng Yanhui, directeur de l’ONG chinoise LGBT Rights Advocacy China.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :