USA: un boulanger anti-mariage gay devant la Cour suprême

La Cour suprême des Etats-Unis a annoncé aujourd’hui qu’elle examinerait une affaire concernant un boulanger qui avait refusé de préparer un gâteau de mariage au motif que le couple convolant était homosexuel, ce qui heurtait selon lui ses convictions religieuses.
La haute cour a accepté d’ajouter ce dossier au calendrier de sa session d’audiences, débutant en octobre, au jour du deuxième anniversaire de son arrêt historique par lequel elle avait légalisé le mariage gay sur l’ensemble du territoire américain.
Dans cette affaire s’opposent la boulangerie, nommée Masterpiece Cakeshop, et le Comité des droits civiques de l’Etat du Colorado.
Accepter de confectionner la pièce montée du mariage « serait déplaire à Dieu », avait affirmé le pâtissier en refusant d’assurer la commande.
« Ce qui est jeu est bien plus qu’un gâteau. Si un commerce se veut ouvert au public, alors il doit l’être pour tout le monde » a commenté lundi l’ACLU, la grande organisation de défense des libertés, qui s’oppose au boulanger.
D’ici là, la cour suprême devra peut être faire face au dépars du juge Anthony Kennedy, un des neuf sages de la Cour suprême américaine, qui pourrait partir à la retraite
Le juge Kennedy, qui aura 81 ans en juillet, avait été nommé par le président républicain Ronald Reagan en 1988. Il s’est souvent aligné sur les opinions de ses quatre confrères progressistes sur le droit à l’avortement, celui des prisonniers de Guantanamo, des homosexuels ou la discrimination positive en faveur des Noirs. Il a notamment rédigé la décision de 2015 reconnaissant le mariage homosexuel comme un droit constitutionnel dans l’ensemble des Etats-Unis.
Sur d’autres sujets comme les questions économiques, le droit de vote et le contrôle des armes à feu, il a en revanche adopté des vues conservatrices.
Interrogée sur ces rumeurs, une proche conseillère de Donald Trump, Kellyanne Conway, a dit sur la chaîne ABC qu’elle « ne révélerait jamais la teneur d’une conversation entre un juge en exercice de la Cour suprême et le président ou la Maison Blanche », tout en ajoutant que « la présidence suivait cela de très près ».
En cas de départ du juge Kennedy, Donald Trump aura une nouvelle occasion d’imprimer sa marque en nommant à vie un deuxième juge conservateur. M. Trump a déjà nommé le conservateur Neil Gorsuch, qui a travaillé pour M. Kennedy et est entré à la Cour suprême en avril, pour remplacer Antonin Scalia, mort en février 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :