USA :Un ancien joueur homosexuel de la NFL fait son coming out

Ryan O’Callaghan, ancien lineman (joueur de ligne offensive) des Chiefs de Kansas City, a dévoilé son homosexualité lors d’une entrevue publiée sur Outsports ce mardi.
Ryan O’Callaghan,  33 ans, qui a disputé six saisons dans la NFL (ligue nationale de football américain) avant que les blessures ne mettent un terme à sa carrière,  y explique comment il a dissimulé son orientation sexuelle à sa famille et à ses coéquipiers et confie qu’il a songé à mettre fin à ses jours.
La lettre d’adieu était même écrite. Un désir de mort qui s’est d’abord manifesté par l’abus de pilules anti-douleurs.
« Personne ne va penser qu’un footballeur costaud est gay. C’est pour ça qu’une équipe de football américain est un bon endroit pour se cacher. »
« Je réfléchissais toujours à la manière dont les gens allaient réagir. Ça prend beaucoup plus de force, pour être honnête, envers toi-même que pour mentir aux gens qui t’entourent. Ça m’a pris du temps avant d’être prêt à lui révéler mon secret.
Il faut bâtir une relation de confiance, mais une fois que ce fut fait, un énorme poids est parti de mes épaules », explique Ryan O’Callaghan dans son interview de coming out.
Grâce à un soutien psychologique important, du médecin et d’une psychologue qui travaillait avec les Chiefs, il a réussi à s’en sortir.
Scott Pioli, le GM de l’époque, a aussi considérablement aidé, notamment au moment où O’Callaghan est venu lui annoncer son homosexualité.
« Et donc, quel est le problème dont tu voulais me parler ? » a répondu Pioli face à la mine grave de son joueur juste après la saison 2011, la dernière d’O’callaghan sur les terrains.
À la fin de la discussion, Pioli se lève et tend ses bras pour un hug, comme cela a souvent été le cas. O’Callaghan tend la main.
« – Pourquoi une poignée de main ? lance Pioli.
– Je viens de te dire que je suis gay.
– Mec, ça va… Essaye juste de ne pas me pincer les fesses. »
Les amis et la famille ont ensuite accepté la nouvelle. Il a aussi parlé avec plusieurs joueurs, dont Aaron Rodgers, son ancien coéquipier à la fac de California. De quoi permettre à O’Callaghan d’entamer sa vie loin des terrains.
« Tant que des gens se suicideront en raison de leur sexualité, il y a des raisons pour que les gens comme moi partagent leur histoire et essayent d’aider » explique-t-il à Outsport.
« Être gay n’était pas qu’un petit détail dans ma vie. Ça me consumait. Je ne pensais qu’à ça. Mais maintenant que j’ai fait mon coming out, ça me traverse rarement l’esprit. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :