Israël :11eme gay pride de Haifa

photo tweeter

La ville de Haïfa, dans le nord d’Israel, a organisé vendredi matin son 11 eme défilé annuel de la Gay Pride, au terme d’une semaine d’événements organisée par la communauté LGBT locale, et où étaient présentes 5 000 personnes.
Les organisateurs ont expliqué que l’objectif de la marche est « de refléter l’unicité de la communauté gay dans une ville qui comprend des membres de différentes communautés, religions et cultures. »
Des personnes provenant d’un large éventail d’origines devaient y participer, dont des Arabes, des membres de la communauté éthiopienne et des immigrants de l’ex-Union soviétique.
Tamar Zandberg, députée de Meretz, était présente à la parade, et a publié sur son compte Twitter une photographie dont la légende était simplement « Fierté à Haïfa ».
Le maire de Haïfa, Yona Yahav, a déclaré jeudi que « la marche des fiertés de Haïfa est une démonstration de joie, dans laquelle nous célébrons notre existence partagée et l’importance en tant que société de nous accepter, dans l’esprit de tolérance de Haïfa. »
Yossi Shalom, en charge de la communauté gay au sein de la municipalité, a déclaré que « le défilé de la Gay Pride de Haïfa est une manifestation de solidarité qui unifie les Juifs religieux et laïcs et les Arabes, les nouveaux immigrants et les anciens combattants. »

Tchétchénie: Les persécutions contre les homosexuels ont repris depuis la fin du ramadan

Les persécutions contre les homosexuels, qui avaient cessé durant le ramadan, ont repris de plus belle en Tchétchénie depuis la fin de cette période de jeûne musulman, a affirmé vendredi l’ONG Russian LGBT network (réseau LGBT russe).
« Des dizaines de personnes nous contactent sur notre hotline. Ils nous disent qu’on essaie d’accuser les gays sous de fausses preuves, qui vont du cambriolage au terrorisme. Cela se passe maintenant. C’est tout récent », s’est-il inquiété. « La même chose se passe qu’en mars », quand le réseau LGBT russe avait reçu de nombreux appels dénonçant des persécutions subies par les gays tchétchènes dans leur pays, a observé Igor Kochetkov, le directeur du réseau LGBT russe, Russian LGBT network.
Pour le président du réseau LGBT russe, ce sont « six gays » qui ont été « tués » dans cette république conservatrice et musulmane, alors qu’il chiffre à « 300 à 400 » le nombre d’homosexuels tchétchènes à avoir été détenus et torturés dans des lieux non officiels, comme des écoles abandonnées ou des garages.
Entre « 60 et 70 » d’entre eux ont été « exfiltrés » dans d’autres provinces russes, dont 14 ont depuis lors été admis dans des pays étrangers avec « visa humanitaire et asile garanti », a-t-il affirmé.
Leurs familles ont récemment reçu la visite de la police tchétchène, qui les a forcées à signer des documents attestant qu’elles « ne déposent aucune plainte », que « leurs proches n’étaient pas gays », qu’ils « n’ont pas été maltraités » et qu’ils sont simplement « partis travailler » ailleurs en Russie, s’est indigné Igor Kochetkov. « La police tchétchène n’était pas contre les gays. Elles les faisait chanter. C’était un business stable », a-t-il affirmé.
Mais en février, « il y a eu un ordre du gouvernement tchétchène de mener des purges systématiques », a accusé Igor Kochetkov.
Mi-avril, Ramzan Kadyrov a démenti toute arrestation d’homosexuels. Son porte-parole avait de son côté estimé qu’il ne pouvait y avoir d’exactions contre les gays puisque ceux-ci « n’existent pas » en Tchétchénie.

L’Allemagne légalise le mariage gay contre l’avis de Merkel

L’Allemagne a, ce vendredi, légalisé par un vote des députés le mariage gay, en dépit de l’opposition de la chancelière Angela Merkel.
Le texte, qui établit désormais que « le mariage est conclu à vie par deux personnes de sexe différent ou de même sexe », a été approuvé par une majorité de 393 élus constituée des députés des trois partis de gauche représentés à la chambre basse du Parlement, les sociaux-démocrates, les écologistes et la gauche radicale, rejoints par une partie des députés de la famille conservatrice d’Angela Merkel. Parmi les conservateurs, 226 députés se sont prononcés contre.
« Pour moi, le mariage est, au vu de notre Constitution, une union entre un homme et une femme, c’est la raison pour laquelle j’ai voté contre la proposition de loi », a indiqué la chancelière à la presse.
La chancelière aurait préféré un vote lors de la prochaine législature seulement, après les législatives de fin septembre, le temps pour son parti conservateur, divisé sur la question, d’en débattre. Mais après avoir annoncé lundi qu’elle laisserait ses députés voter librement sur le sujet, elle s’est fait prendre de vitesse et imposer un vote immédiat à la chambre des députés par son partenaire minoritaire de la coalition gouvernementale.
Le parti social-démocrate, qui tente de rattraper son lourd retard dans les sondages sur Angela Merkel en vue des législatives, avait obtenu un vote ce vendredi. En tout début de séance, une proposition de loi légalisant le mariage pour tous a été inscrite par vote à l’ordre du jour de la dernière séance avant les vacances parlementaires, contre les voix des conservateurs mais avec celles des trois partis de gauche représentés au Bundestag, dont le SPD, qui sont majoritaires.
« L’extension du mariage est un progrès de société important, de nombreuses personnes dans ce pays l’attendaient depuis longtemps », a déclaré à la chambre le chef du groupe parlementaire social-démocrate, Thomas Oppermann.
L’opinion allemande est largement favorable au mariage gay (près de 75% des Allemands sont pour, et plus de 73% des électeurs d’Angela Merkel, selon un sondage récent), mais la volte-face de la chancelière a des raisons surtout politique. Ses partenaires de coalition potentiels après les législatives, à gauche comme à droite, ont fait de la légalisation un préalable à toute alliance.
La nouvelle loi, qui doit encore être validée par la chambre haute du Parlement pour entrer en vigueur, sans doute d’ici la fin de l’année, va concrètement octroyer aux couples homosexuels le droit d’adoption.

Colombie : Cent huit personnes LGBT ont été assassinées en 2016

Cent huit personnes LGBT ont été assassinées en 2016 en Colombie, selon un rapport de l’ONG Colombia Diversa, qui défend leurs droits dans ce pays.
Parmi elles, huit lesbiennes, 43 hommes homosexuels, deux bisexuels, 27 femmes transgenres et sept hommes transgenres, indique l’ONG, qui n’a pas d’information dans le cas des 21 autres personnes assassinées.
À travers tout le pays, «108 personnes LGBT ont été assassinées, un chiffre qui ne représente pas de changement majeur par rapport à 2015, lorsque 116 homicides ont été enregistrés», a fait savoir l’ONG, qui a également répertorié 12 tentatives d’homicide et 256 agressions physiques contre des personnes LGBT en 2016.
Dans de nombreux cas, les agresseurs sont des bandes qui prétendent «contrôler les territoires, nettoyer les personnes, les groupes et les pratiques sociales qu’elles considèrent comme dangereuses pour l’ordre social, de leur point de vue moral», explique l’ONG.

Brésil ; du Coca-Cola Fanta pour soutenir les LGBT

Les actions de grandes marques pour soutenir la communauté LGBT sont de plus en plus nombreuses. Il y a un mois en Australie, Ben & Jerry’s avait interdit les boules de même saveur pour soutenir le mariage homosexuel.
Le célèbre fabricant à interdit dans ses 26 magasins, la vente de boules de glaces de même saveur. Dans un communiqué, Ben & Jerry’s déclarait :
“Imaginez-vous que vous vous rendez chez votre marchand de glace pour commander vos deux boules préférées dans un cornet. Mais vous n’y êtes pas autorisés””Vous seriez furieux si vous ne n’étiez pas autorisés à épouser la personne que vous aimez”[…]Donc nous interdisons la vente de deux boules de mêmes saveurs et encourageons nos fans à contacter leurs députés pour leur dire que le moment est venu de rendre légal le mariage homosexuel.”
Aujourd’hui c’est au tour de Coca-Cola de lancer un coup de com’, cette fois-ci en interne, sur le sujet.
L’action a eu lieu dans les locaux de Coca-Cola à Rio de Janeiro. Afin de montrer que l’amour n’a pas d’étiquettes, la célèbre marque de Soda a remplacé le contenu de ses canettes iconiques par du Fanta. Les employés pouvait lire sur les canettes : “Ceci est du Coca-Cola Fanta. Et alors ?”
Une action inédite qui, selon Marina Peixoto, directrice com’ Coca-Cola Brésil, permettra de susciter la fierté et l’empathie. Pour accompagner cette action, les employés ont tous reçus un mail en l’honneur de la Journée mondiale contre l’homophobie.

USA : un Évêque veut interdire les funérailles à l’Eglise pour les personnes mariées avec une personne du même sexe

Mgr Thomas Paprocki, un évêque américain, veut les paroisses interdisent aux personnes ayant conclu des mariages homosexuels de recevoir la communion et les empêchent d’avoir des funérailles à l’Eglise.
L’Evêque de Springfield (Illinois), a déclaré que les personnes vivant  » dans le mariage homosexuel » ne devraient ni chercher à recevoir ni être admises à la sainte communion parce que leurs relations sont d’une nature « objectivement immorale ».
En ce qui concerne les funérailles, il écrit: «À moins d’avoir donné des signes de repentir avant leur mort, les personnes décédées qui ont vécu ouvertement dans un mariage homosexuel donnant un scandale public aux fidèles doivent être privées des rites funèbres ecclésiastiques. En cas de doute, le bon pasteur ou administrateur paroissial doit consulter l’évêque ordinaire local, dont le jugement doit être suivi.»
Ces nouvelles directives de l’évêque Paprocki ont été vivement crtiqué par les leaders communautaires et les théologiens des deux côtés de l’Atlantique.

USA : Les évangéliques soutiennent un peu plus le mariage gay

D’après une étude du Pew Research center, les chrétiens évangéliques américains soutiendraient d’avantage le mariage gay qu’auparavant. Le sondage du groupe révèle aussi que pour la première fois, il y a autant de Républicains pour soutenir le mariage gay que pour s’y opposer.
Les opinions continuent à différer au sein même des communautés, mais la tendance est à la hausse pour ce qui est de soutenir le mariage entre couple du même sexe. En termes de chiffre, on compte donc 68% de protestants et 85% de croyants sans affiliation soutenant le mariage gay.
Au total, 35% des chrétiens évangéliques blancs soutiennent les unions homosexuelles, alors qu’il y a dix ans, ils n’étaient que 14%. C’est donc le groupe religieux à connaitre la plus grande augmentation de soutien pour la cause LGBT. Ils sont toutefois 59% à continuer à s’opposer au mariage gay.
Le sondage révèle également l’écart d’opinion entre les générations au sein des communautés. En effet, les chrétiens évangéliques blancs nés avant 1964 sont toujours autant opposés au mariage entre personnes du même sexe : ils étaient 25% il y a dix ans, ils sont 26% aujourd’hui.
source : evangeliques.info/christiantoday.com

Espagne : lancement de la WorlPride de Madrid

La ville de Madrid a officiellement lancé mercredi soir les festivités mondiales des Fiertés LGBT par des concerts et un rassemblement au coeur de Chueca, le quartier gay de la capitale.
L’Espagne, après la longue dictature conservatrice de Francisco Franco (1939-1975) devint l’un des pays pionniers en matière de diversité sexuelle, le troisième à légaliser le mariage entre personnes du même sexe en 2005.
La célébration était entourée de mesures de sécurité extraordinaires alors que l’Europe vit une vague d’attentats islamistes: rues bouclées à la circulation des véhicules, policiers à tous les carrefours, interdiction de poids-lourds. Elle a même démarré par un message de recommandations au public en cas d’évacuation.
La WorlPride se termira samedi par une grande parade dans le centre, où sont attendues plus d’un million de personnes.
La Torre Agbar et la Casa Batlló se sont illuminées hier soir avec les couleurs du drapeau LGBT pour célébrer les 40 ans de la Gay Pride à Barcelone.
Le bleu et rouge habituels de la Torre Agbar ont laissé place aux couleurs arc-en-ciel.
La mairie de Barcelone se félicite de cette opération qui montre internationalement l’ouverture de la capitale catalane.
Elle a ajouté que l’illumination de la Torre Agbar, qui symbolise la facette business de Barcelone, fait partie d’un nouveau travail pour promouvoir la dynamisation économique du secteur LGBT.
La Casa Batlló a elle aussi illuminée sa façade pour « défendre la cause et revendiquer la liberté, avec pour objectif que personne ne souffre de discrimination, d’isolement et d’inégalité » a expliqué un porte-parole de l’institution barcelonaise.
Mercredi soir, il y a aussi eu dans le quartier populaire de Lavapies, une marche des fiertés « critique », et contre le marketing des entreprises et sponsors, qui visent de gros consommateurs potentiels.

Nike rend hommage à la communauté LGBT

Nike vient de dévoiler une dernière vidéo qui célèbre la communauté LGBT avec la star transgenre du voguing Leiomy Maldonado nous trouble d’émotion sous l’œil de la réalisatrice Daisy Zhou.
Le clip a ainsi été réalisé dans le cadre de sa campagne  » Be True  »
C’est ainsi la seconde fois qu’elle fait appel à une sportive transgenre pour incarner son image, le premier étant Chris Mosier.
Surnommée la  » Wonderwoman  » du voguing, Leiomy Maldonado y est encouragée par la voix douce de l’artiste transgenre Precious Angel Ramirez :  » Hey Lei, comment as-tu fait pour laisser ta marque dans ce monde ? Quelles montagnes as-tu dû franchir ? Quels anges t’ont donné leurs ailes ? »
Avec l’utilisation du slow motion, ce spot porte aussi un coup de projecteur sur le voguing en lui-même. Mouvement de danse né dans les années 60 dans la communauté gay afro américaine et les ballrooms scene de Harlem, il est devenu un véritable emblème de la culture queer dans les années 1980, avant d’être popularisé auprès du grand public par Madonna et son titre épique en 1990.
Le voguing est surtout historiquement une manière certaine pour des personnes rejetées pour leur différence de s’accepter, qui nécessite en outre une maîtrise technique pointue. La campagne le montre tel quel : un sport à part entière, et une manière de s’affirmer avec panache.

Allemagne: le mariage gay pourrait être légaliser dès vendredi

Son partenaire minoritaire au sein de la coalition gouvernementale, le parti social-démocrate (SPD), a saisi l’occasion pour demander un vote à la chambre des députés dès que possible. Le renvoi en séance plénière a été approuvé mercredi par les élus.
Selon des sources au sein de son parti démocrate-chrétien (CDU) citées par l’agence dpa, le vote pourrait intervenir dès vendredi lors de la dernière session parlementaire avant la pause d’été.
L’inscription vendredi du texte à l’ordre du jour ne se fera toutefois officiellement que le jour même. Un vote sera organisé dans la foulée.
Une partie des députés de la CDU est favorable au mariage homosexuel et leurs voix s’ajouteraient à celles des autres partis représentés au Bundestag, qui font tous campagne pour le mariage des couples homosexuels.
Une proposition de loi en ce sens existe depuis déjà longtemps mais elle restait bloquée à ce jour par les élus de la chancelière, qui jusqu’ici refusait de prendre le risque de froisser la frange la plus conservatrice de son électorat ainsi que son allié bavarois, la CSU, très traditionaliste sur les questions de société.
L’Allemagne fait partie des rares pays occidentaux à ne pas l’avoir légalisé, même si Berlin a adopté en 2001 une union civile offrant les mêmes droits, sauf en matière d’adoption.