Maurice : un appel pour abroger l’article 250, qui criminalise la sodomie

La Journée internationale contre l’homophobie a été célébrée le 17 mai.
Et, dans sa dernière Newsletter émise durant la semaine écoulée, le Directeur des poursuites publiques, Satyajit Boolell, a lancé un appel aux législateurs afin que l’article 250 du Code pénal, qui criminalise la sodomie, soit abrogé.
L’homosexualité est légale depuis toujours à Maurice. De plus, le pays a signé la déclaration sur l’Orientation sexuelle et identité de genre aux Nations unies en 2011, appelant à la protection des personnes LGBT.
Néanmoins, la sodomie, qu’elle soit pratiquée dans des rapports hétérosexuels ou homosexuels est interdite. En effet, la section 250 du Code Pénal de 1838 dispose : « Toute personne coupable du crime de sodomie […] pourra être soumise à une servitude pénale ne dépassant pas 5 ans »
La majorité sexuelle est fixée à 16 ans pour tous, sans distinction selon l’orientation sexuelle.
La loi sur l’égalité des chances de 2008 interdit aux employeurs d’exercer une discrimination contre les personnes en raison de leur orientation sexuelle, l’orientation sexuelle étant définie comme l’homosexualité, la bisexualité ou l’hétérosexualité.
Il n’existe actuellement aucune reconnaissance légale (union civile ou mariage) des couples homosexuels à Maurice.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :