TPMP accusé de transphobie

L’émission de Cyril Hanouna est une nouvelle fois dans le collimateur de l’Association des journalistes LGBT (AJL).
Après avoir réalisé une étude édifiante recensant de multiples séquences homophobes à la fin de l’année dernière, c’est l’édition du 23 mars dernier de « Touche pas à mon poste » qui est en cause cette fois.
Au cour de cette émission, l’animateur Camille Combal a utilisé la photo d’une femme trans dans l’optique de se moquer du chroniqueur Gilles Verdez.
« Au delà de la transphobie évidente de la ‘blague’, il apparait que TPMP franchit une autre ligne jaune, celle du droit à l’image, en diffusant la photo de cette personne sans avoir obtenu son autorisation », considère l’AJL.
La jeune femme dont l’image a ainsi été utilisée est une militante associative contre la transphobie.
Selon l’AJL, elle a été reçue le 30 mars par la production.
Elle attend aujourd’hui de savoir comment l’émission s’est procurée une photo d’elle, des excuses publiques dans l’émission, et une compensation financière sous forme de dons aux associations.
L’AJL estime que TPMP « continue d’utiliser les personnes LGBT pour susciter moqueries et humiliations » malgré ses remontrances.
L’association a signalé l’émission auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel.
Autre sujet de polémique , celle d’un lycéen traité de «lèche-cul» dans l’émission :
La semaine dernière, la chaîne locale TV7 avait diffusé un sujet sur le lycée privé Saint-Marie de Bastide à Bordeaux dont le taux de réussite au baccalauréat en 2016 était de 98 %. Parmi les témoignages des élèves, celui très enthousiaste de Quentin Faugeras, étudiant en Terminale L. «Ce lycée est extraordinaire, a-t-il assuré avec une parfaite élocution. Je suis arrivé en troisième, je ne m’attendais absolument pas à ce que j’allais voir. La pédagogie, l’enseignement… J’arrive vraiment à comprendre. Les profs se mettent à notre place et à notre portée. C’est vraiment bien.»
Durant son Poste de surveillance mercredi soir dans Touche pas à mon poste!, Camille Combal s’est amusé de cette séquence. «Sur la chaîne locale TV7, ils ont trouvé le plus gros fayot de l’histoire de l’Éducation nationale, impossible que ce gars ne soit pas délégué de classe», a commenté le chroniqueur de Cyril Hanouna en concluant sa séquence avec des images du jeu Motus sur France 2 où la candidate proposait le mot «lèche-cul».
Malgré le contexte humoristique de la chronique vue par des centaines de milliers de téléspectateurs, de nombreuses personnes ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux en découvrant le tweet posté par le compte officiel de TPMP (2,7 millions d’abonnés) où le visage de Quentin Faugerias était associé au commentaire «L.E.C.H.E.C.U.L.». Un tweet supprimé depuis… En juin 2015, Sud-Ouest avaient consacré un portrait au brillant adolescent d’aujourd’hui 17 ans. Abandonné dans une rue de Ouagadougou, au Burkina Faso, alors qu’il n’était qu’un bébé, il avait été recueilli dans un orphelinat avant d’être adopté à l’âge de 2 mois par la famille Faugeras.
Très jeune, il s’est passionné pour la préhistoire et s’est mis à dessiner des fresques qui ont été exposées dans sa commune d’Izon. «Comme les hommes des cavernes qui ne connaissaient pas encore l’écriture et exprimaient la peur, la faim, la joie ou la tristesse par la peinture, j’ai repris leurs dessins en les adaptant à ma vie, avait-il confié à Sud-Ouest. Je dénonce le racisme et la discrimination ainsi que mes périodes agréables ou violentes.» Un article relayé sur Twitter par les internautes mécontents en réponse à TPMP.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :