Taïwan : bouddhistes et chrétiens s’opposent au mariage gay

La Cour constitutionnelle, La plus haute juridiction taïwanaise, a commencé vendredi l’examen des recours qui pourraient faire de l’île le premier territoire asiatique à autoriser le mariage gay.
Taiwan figure déjà parmi les sociétés les plus progressistes de la région concernant les droits des homosexuels. Des dizaines de milliers de personnes participent chaque année à la gay pride.
Un projet de loi sur le mariage entre personnes de même sexe a même été voté en première lecture en décembre. Il doit encore être examiné en deuxième lecture.
Mais certains juristes observent que le processus législatif pourrait être pris de vitesse par la justice et la Cour constitutionnelle, qui rendra sa décision sous deux mois.
Les 14 grands juges de la haute juridiction ont à examiner deux recours contre un article du code civil déposés par l’activiste de la cause homosexuelle Chi Chia-wei et l’exécutif de la municipalité de Taipei, la capitale, qui n’a jamais reçu autant de demandes de validation de mariages entre personnes de même sexe
L’éventuelle légalisation du mariage homosexuel mobilise les énergies politiques, judiciaires, religieuses et civiles
L’île nationaliste, séparée de la Chine depuis 1949, figure déjà parmi les sociétés les plus progressistes de la région concernant les droits des homosexuels. Des dizaines de milliers de personnes participent chaque année à la gay pride.
Au cœur des débats, une disposition du code selon laquelle le mariage ne peut unir qu’un homme et une femme. Les avocats des requérants défendent l’idée que cet article est contraire à plusieurs principes de la constitution garantissant l’égalité entre tous.
Depuis l’arrivée au pouvoir en mai de la présidente Tsai Ing-wen, favorable aux droits des homosexuels, les partisans du mariage gay se sentent le vent en poupe.
Mais l’opposition au mariage gay se renforce également, mettant en lumière les divisions d’une société aux valeurs familiales traditionnelles profondément enracinées. L’Alliance des groupes religieux de Taïwan pour la protection de la famille a été formée en 2013.
Elle regroupe différentes organisations protestantes et bouddhistes ainsi que la conférence épiscopale régionale chinoise, le nom officiel de la conférence des évêques catholiques de Taïwan. I-Kuan Tao, mouvement qui combine taoïsme, bouddhisme chinois et confucianisme, en est également membre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :