USA : un bus transphobe aux abords du siège des Nations Unies

Du 13 au 24 mars, des délégations de 193 États membres participent à la soixante et unième session de la Commission sur la condition de la femme dans le monde au siège de l’Organisation des Nations Unies à New York.
Les travaux porteront sur les difficultés rencontrées et les résultats obtenus dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement en faveur des femmes et des filles .
Les associations et les groupes anti gays dénoncent  les délégations qui « réclament de l’argent des contribuables pour développer l’avortement, le libre accès au contrôle des naissances, l’éducation sexuelle complète aux enfants dès l’âge de 4 ans et l’idéologie du genre» .
Prenant exemple sur le bus transphobe espagnol, un bus anti-gender sera présent aux abords du siège des Nations Unies.
Déjà des voix s’élèvent pour s’opposer à cette campagne .
Ainsi Chelsea Clinton,la fille de Bill et Hillary Clinton, a posté sur tweeter: « Je ne veux pas de ce bus aux États-Unis (ni n’importe où ailleurs) ».
L’organisation catholique conservatrice Hazte Oir (« Fais-toi entendre ») avait fait circuler fin février dans les rues de Madrid un bus affichant le slogan « Les garçons ont un pénis, les filles ont une vulve. Ne te fais pas avoir ».
Le bus orange avait été saisi début mars par les autorités de la capitale espagnole et la justice avait ouvert une enquête pour déterminer si le slogan constituait un « délit de haine ».

 

//platform.twitter.com/widgets.js

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s