Emmanuel Macron dans TETU

tetuAprès ses propos polémiques sur « l’humiliation » subie selon lui par les opposants au mariage pour tous, le candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron, livre un long entretien dans le magazine homosexuel TÊTU, à paraître mardi 28 février. Il y évoque notamment sa position sur la GPA et il revient sur les rumeurs sur sa supposée liaison avec le président de Radio France, Mathieu Gallet.
« Cette polémique était folle et deux choses sont odieuses derrière le sous-entendu: dire qu’il n’est pas possible qu’un homme vivant avec une femme plus âgée soit autre chose qu’homosexuel ou un gigolo caché, c’est misogyne », dénonce M. Macron. « Et c’est aussi de l’homophobie. Si j’avais été homosexuel, je le dirais et je le vivrais », assure-t-il, dans le magazine de référence de la communauté homosexuelle française. Créé en 1995 par des militants anti-sida avec le soutien du mécène Pierre Bergé, TÊTU, revient en kiosque mardi après une éclipse de dix-neuf mois et l’arrivée de nouveaux dirigeants.
Par ailleurs, le candidat à l’élection présidentielle, se dit favorable à la reconnaissance des enfants nés d’une gestation pour autrui (GPA) à l’étranger. »Je ne suis pas favorable à autoriser la GPA en France », explique le fondateur d’En Marche. Selon lui, « ce sujet soulève un débat philosophique sur la capacité à disposer de son corps et à le marchandiser ». « A mes yeux, c’est un débat impossible à trancher », admet l’ancien ministre.
« En revanche, il faut permettre la reconnaissance des enfants nés par GPA à l’étranger », préconise M. Macron. « On ne peut pas les laisser sans existence juridique ». « Ces enfants participent d’un projet d’amour. Il faut arrêter l’hypocrisie, et je porterai ce projet pour compléter la circulaire Taubira » qui permet à des enfants nés d’une GPA d’avoir la nationalité française, promet M. Macron. Il se redit en outre favorable à la PMA (procréation médicalement assistée) pour les couples de femmes.
Emmmanuel Macron s’est aussi adonné à un exercice d’introspection, confiant que « pour être honnête, je ne m’aime pas beaucoup. C’est peut-être pour cette raison que je fais tout cela ». « J’aime casser les murets qui peuvent se dresser entre deux personnes et qui empêchent la communication », dit-il aussi. « J’ai besoin de toucher, de passer du temps, de regarder en face », explique M. Macron, interrogé par le magazine sur le fait que sa « personnalité séduise » ses interlocuteurs. « Je ne cherche pas à séduire pour obtenir quelque chose, car séduire, ce n’est pas aimer les gens, c’est s’aimer soi-même », estime M. Macron.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s